logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/526022/fin-des-contrats-aides-une-mesure-approximative-et-inconsideree/

FINANCES LOCALES
Fin des contrats aidés : « une mesure approximative et inconsidérée »
Pascale Tessier | A la Une finances | A la Une RH | Actu experts finances | France | Toute l'actu RH | Publié le 10/10/2017 | Mis à jour le 13/10/2017

La brutalité de l’annonce passée, les élus font leurs comptes et n’envisagent pas d’embaucher : moins de contrats aidés ce sera donc une réorganisation avec le risque d’une diminution des services rendus aux habitants.

Quelle que soit la taille des collectivités, la fin des contrats aidés est une mauvaise nouvelle car le contexte budgétaire ne permet pas de compenser ces départs par le recrutement d’agents. Tout autant que la suppression, c’est l’information tardive et inattendue qui concentre la colère des élus.

Impact financier et organisationnel

« Un seul contrat aidé, ce n’est pas énorme, mais pour les petites communes avec très peu d’agents, c’est beaucoup. » Philippe Rappeneau, maire (PS) de Douzens (Aude, 780 hab.) ne cache pas que « l’annonce brutale en plein été a nécessité de faire revenir de vacances toutes les personnes, sans quoi on ne pouvait pas assurer la rentrée. »
Les enseignants avaient voté le maintien de la semaine de 4,5 jours et la ...

POUR ALLER PLUS LOIN