logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/525768/la-colere-gronde-au-congres-hlm/

LOGEMENT SOCIAL
La colère gronde au congrès HLM
Delphine Gerbeau | A la une | Actu expert santé social | France | Publié le 28/09/2017

Le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard a été largement hué, en ouverture du Congrès de l'Union sociale pour l'habitat à Strasbourg. La présentation du projet de loi de finances, le lendemain, qui contient notamment une confirmation de la baisse des aides personnelles au logement compensée uniquement par les bailleurs du parc social, n'augure pas d'un meilleur accueil pour son secrétaire d'Etat Julien Denormandie, en clôture du congrès.

Fotolia_95944969_XS

Chaque année, le congrès de l’Union sociale pour l’habitat coïncide avec la présentation du projet de loi de finances pour l’année suivante, et donc avec parfois des surprises pour les bailleurs sociaux. Nombre de ministres du Logement se sont présentés devant une assemblée plus que froide. Mais cette année, Les ministre et secrétaire d’Etat de la cohésion des territoires Jacques Mézard et Julien Denormandie doivent faire face à  la colère unanime des acteurs du logement – bailleurs sociaux, locataires, élus locaux… La pilule de la baisse des aides personnelles au logement de 60 euros pour les seuls locataires allocataires  logés dans le parc social, et compensée par les bailleurs sociaux, ne passe pas. Pierre René Lemas lui-même, directeur général de la Caisse des dépôts et consignations, à la veille de son départ, a mis en garde : « Attention à ce que le temps court ne remette pas en cause les ambitions du temps long. »

Guerre froide

Alors que l’Union sociale pour l’habitat a rompu toutes les discussions avec le Gouvernement le 22 septembre, la présentation du projet de loi de finances pour 2018 en plein milieu du congrès va encore plus loin que ce que craignait l’USH, et que ce qu’annonçait Jacques Mézard la veille.

POUR ALLER PLUS LOIN