logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/524599/aux-assises-de-la-mobilite-les-grands-projets-font-de-la-resistance/

TRANSPORTS
Aux Assises de la mobilité, les grands projets font de la résistance
Camille Selosse | actus experts technique | France | Publié le 20/09/2017 | Mis à jour le 22/09/2017

Les Assises de la mobilité qui ont été lancées ce mardi 19 septembre doivent permettre d’acter la fin d’une politique des transports guidées par les grands projets. Mais le changement de paradigme prend du temps et les infrastructures continuent d’occuper une bonne place du débat, au dépend des "transports du quotidien", chers à Emmanuel Macron et à sa ministre des Transports.

« L’avenir sera nécessairement fait de moins de grandes infrastructures » a affirmé Elisabeth Borne, ministre des Transports, lors de l’ouverture des Assises de la mobilité, le 19 septembre. Organisées pendant trois mois afin de repenser la stratégie française en matière de transports, ces assises doivent entériner la fin d’une époque et un repositionnement autour des « transports du quotidien ». Même si Philippe, dans son discours d’ouverture, a choisi de consacrer une large part de son propos aux grands projets.

Des grands projets qui émerveillent

Il faut dire que la “pause” annoncée par Emmanuel Macron le 1er juillet lors de l’inauguration des deux nouvelles LGV (vers Bordeaux et Rennes) continue de faire des remous chez les élus locaux ...

POUR ALLER PLUS LOIN