logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/524597/mission-orsenna-les-bibliothecaires-rappellent-au-gouvernement-les-realites-financieres-des-collectivites/

LECTURE PUBLIQUE
Mission « Orsenna » : les bibliothécaires rappellent au gouvernement les réalités financières des collectivités
Hélène Girard | Actualité Culture | France | Publié le 20/09/2017

A la veille de la journée consacrée à la mission « Orsenna » sur la lecture publique, qui doit se tenir le 21 septembre 2017 à Paris, l’Association des bibliothécaires de France (ABF) et Bibliothèques sans frontières (BSF) demandent que les collectivités aient les moyens de faire évoluer les horaires de leurs bibliothèques.

Médiathèque de la CDC des Portes de Romilly-sur-Seine (Aube) ©Ville de Romillly

Médiathèque de la CDC des Portes de Romilly-sur-Seine (Aube) ©Ville de Romillly.

« Nous ne pouvons que nous réjouir de l’engouement du gouvernement pour la culture », font savoir l’ABF et BSF dans  un communiqué commun publié dans la soirée du 20 septembre 2017, en référence, d’une part, à l’engagement du candidat Macron de faire en sorte que les bibliothèques ouvrent le dimanche, et d’autre part, à la mission confiée à l’académicien Erik Orsenna, sur la lecture publique.

« Pourtant, en réduisant les dotations de l’Etat aux collectivités locales, le gouvernement a lié les mains des élus locaux, nuance l’association professionnelle. Si la volonté du gouvernement est bien de permettre à chacun d’avoir accès à la culture, il est indispensable d’y mettre les moyens financiers nécessaires et de créer les conditions pour que les bibliothécaires puissent agir sur leur territoire. »

Et de rappeler les enjeux culturels et sociaux des politiques de lecture publique :

« La fracture culturelle est bien présente dans notre pays, les replis sur soi et les clivages ne cessent de se multiplier dans notre société », insistent les deux associations.

La date de ce rappel aux réalités budgétaires n’a pas été choisie au hasard. Il arrive quelques heures avant l’ouverture de la journée réunissant, à Paris (à la Bibliothèque publique d’information), bibliothécaires et élus locaux, à l’invitation de la ministre de la Culture et de son « ambassadeur de la lecture publique », Erik Orsenna.

Au coeur de cette mission figure, notamment, la question des conditions d’extension des horaires d’ouverture, dont chacun s’accorde pour dire qu’elle ne se fera pas sans moyens humains et financiers.

Egalement inscrite au calendrier à court terme, la présentation du projet de loi de finances 2018, qui aura lieu le  27 septembre. Ce sera l’heure de vérité sur les arbitrages sur le budget de la Culture, que Françoise Nyssen annonce comme favorables.

POUR ALLER PLUS LOIN