Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Logement social

Le monde HLM vent debout contre la baisse des APL

Publié le 19/09/2017 • Par Delphine Gerbeau • dans : A la une, Actu expert santé social, France

Fotolia_95944969_XS
Fotolia Bits and Splits
Après les annonces du Gouvernement d'une probable baisse des aides personnelles au logement de 50 à 60 euros, compensée par les bailleurs sociaux exclusivement, les acteurs du logement social expriment leur incompréhension et leur colère, à quelques jours du Congrès annuel de l'USH.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Un coup de massue porté au logement social », « c’est Bercy qui dicte la politique du logement », « Une remise en cause  du modèle du logement social » : des fédérations de bailleurs sociaux aux associations de locataires, les acteurs du logement social ne décolèrent pas face à la volonté du Gouvernement de baisser le budget des aides personnelles au logement de 1,5 à 2 milliards d’euros, en faisant assumer cette baisse par les bailleurs sociaux.

  • HLM et APL : les marges de manoeuvre très limitées des bailleurs

« Dans le parc des offices publics de l’habitat, le taux de locataires touchant l’APL est de 54%, avec d’extrêmes variations sur les organismes – entre 37 et 70%. Ils ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Acteurs publics, comment optimiser vos dépenses informatiques grâce au cloud ?

de Capgemini

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le monde HLM vent debout contre la baisse des APL

Votre e-mail ne sera pas publié

pov citoyen

20/09/2017 07h04

Même si cela n’est pas à la hauteur du problème, on peut imaginer le courroux des élus présidents et rentiers des offices d’HLM qui n’hésitent pas cumuler leurs indemnités (salaires déguisés hors quotas) à leurs divers revenus.
Un peu de morale ne serait pas de trop…

Henri Tanson

20/09/2017 11h06

Une très large majorité de Français est contre. Mais cela ne changera rien.
En démocratie, le peuple serait entendu; d’ailleurs, il aurait élu des représentants et pas des « maîtres »…
Mais nous sommes en dictature; oh, pas une dictature militaire, tant que ça tient comme ça, mais le peuple n’a définitivement plus son mot à dire.
A suivre…
Quand la seule opposition autorisée à exister en France réunit des « Insoumis », la dictature aura de beaux jours devant elle !

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement