logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/524076/un-rapport-confidentiel-pointe-les-lacunes-de-la-prevention-des-risques-chimiques/

SAPEURS-POMPIERS
Un rapport confidentiel pointe les lacunes de la prévention des risques chimiques
Isabelle Verbaere | A la Une prévention-sécurité | Actu expert santé social | Actu experts prévention sécurité | France | Toute l'actu RH | Publié le 18/09/2017

La lutte contre les incendies expose les sapeurs-pompiers à des particules, des poussières et des gaz contenus dans les fumées dont certains sont des cancérigènes notoires. Après l’extinction des flammes, ces polluants peuvent encore être inhalés et contaminer la peau, les tenues, et les matériels utilisés. Or un rapport de la Cnracl montre que les mesures de prévention sont quasi inexistantes. Les syndicats envisagent de porter plainte.

Il leur aura fallu deux ans pour répondre à la question. 22 experts réunis dans un groupe de travail par la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (Cnracl) ont évalué dans quelles mesures les sapeurs-pompiers sont exposés aux fumées et à leurs contaminants lors des incendies. « Ils ont finalisé leur rapport en mars 2017, révèle Patrice Beunard, président du SNSPP-PATS-FO. Il n’a toujours pas été publié alors que cette problématique concerne 500 000 personnes, les sapeurs-pompiers volontaires, les militaires, les professionnels mais aussi tous ceux qui ont pris leur retraite ».

Ce rapport nous nous le sommes procuré. Il est explosif ! D’abord parce qu’il confirme le risque accru de cancers. Une première étude épidémiologique française (CPRIM) réalisée auprès de plus de 10 000 sapeurs-pompiers avait montré en 2012, un excès de décès pour certaines localisations de tumeurs : les lèvres, le pharynx, le larynx, l’estomac, le pancréas, le foie et les voies biliaires, et le rectum.

Le risque de certains cancers multiplié par deux

Le rapport de la Cnracl cite plusieurs études publiées outre-atlantique qui enfoncent le clou ! Le risque de mésothéliome, un type rare ...

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN