logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/523699/comment-la-metropole-lilloise-favorise-linstallation-dagriculteurs-sur-son-territoire/

AMÉNAGEMENT DURABLE
Comment la Métropole lilloise favorise l’installation d’agriculteurs sur son territoire
Géraldine Langlois | Régions | Publié le 15/09/2017

La Métropole européenne de Lille (MEL), la plus rurale des métropoles urbaines, a inauguré le 7 septembre 2017 une zone maraîchère et horticole de 47,7 hectares. Elle vise à favoriser l'accès au foncier de producteurs qui s'installent. Sept porteurs de projet, maraîchers, horticulteurs et pépiniériste, y travaillent depuis six mois.

zone-maraichaire-lille

Devant la difficulté pour les agriculteurs souhaitant s’installer de trouver des terrains dans la métropole lilloise, la MEL a décidé en 2013 de créer une zone maraîchère et horticole qui leur offrirait un accès à des surfaces foncières suffisantes pour développer leur activité. « C’est très dur, témoigne Cécile Galland, une des exploitants de la zone. Pourtant je suis fille d’agriculteurs, mais je n’ai pas réussi avoir un terrain assez grand, c’était trop cher. »

Pierre Olivier Boursigaux, qui exploite une parcelle voisine de 3,5 hectares, confirme : « en cinq, ans, j’ai eu du mal à trouver 4000m2, et pour un prix exorbitant : 19 fois le barème fixé par la préfecture ! ».

Appel à projets et exigence de qualité environnementale

La MEL a acquis auprès de la Safer une parcelle de près de 50 hectares à Wavrin, le long de la route qui relie Lille et Béthune, puis l’a aménagée. « Il a fallu créer les chemins agricoles pour accéder aux parcelles, drainer une partie de la zone, construire le bâtiment, réaliser un forage et installer une station de pompage, alimenter les parcelles en eau… », explique Bernard Delaby, vice-président de la MEL en

POUR ALLER PLUS LOIN