Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Enfance

Filles, garçons, le long chemin de l’égalité

Publié le 05/04/2019 • Par Elise Descamps • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

stéréotypes_NE PAS UTILISER POUR UN AUTRE ARTICLE
D.R.
Les rapports sont clairs : les professionnels de l’enfance et de la petite enfance ne traitent pas les filles et les garçons de la même façon. Pour lutter contre ces processus, souvent inconscients, l’offre de formation se développe. Mais les professionnels ne peuvent pas tout face aux freins sociétaux, à commencer par ceux véhiculés par les parents. Ceux qui se lancent en tout cas n’envisagent pas un retour en arrière.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

S’occupe-t-on indistinctement des filles et des garçons ? Leur parle-t-on de la même manière ? Sont-ils vraiment libres de leurs choix ? Depuis quelques mois, ces questions sont au cœur des réflexions du personnel de la crèche municipale Les Pâquerettes, à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne).

« Nos aménagements sont complètement mixtes, et nous avons le sentiment de ne pas stéréotyper nos comportements. Mais j’ai réalisé que je complimentais plus facilement les petites filles sur leur tenue vestimentaire, et que s’il fallait administrer du Doliprane, j’appelais la mère. En revanche, si un garçon était agité, on lui proposait plus volontiers une activité pour qu’il se défoule, mais on orientait plus les filles vers un jeu calme », reconnaît Élodie Mazel, la directrice.

Grilles ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Filles, garçons, le long chemin de l’égalité

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement