logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/521814/la-baisse-des-effectifs-se-confirme/

BILANS SOCIAUX 2015
Bilans sociaux : la baisse des effectifs se confirme dans les collectivités
Bénédicte Rallu | A la une | A la Une RH | Actu Emploi | France | Toute l'actu RH | Publié le 11/09/2017

Selon la synthèse des bilans sociaux des collectivités territoriales, les effectifs nets ont diminué en 2015. Du côté des intercommunalités, l’impact des fusions et mutualisations se fait sentir.

foule

En 2015, les effectifs sur emploi permanent des collectivités territoriales ont bien diminué. Selon la seconde édition de la synthèse des bilans sociaux réalisée par la FNCDG et l’ANDCDG, la baisse nette serait de moins 0,5% sur cette année-là. Des résultats qui confirment donc ceux de l’Insee.

La baisse des effectifs est notable dans les communes (de -0,4% à -2,3%), plus légère dans les départements (-0,1%), alors que les intercommunalités ont enregistré une forte hausse (entre +0,9% et +7,5%). Côté régions, la progression a été de +1,2%. «A l’heure où, après une baisse des dotations aux collectivités, la maîtrise des effectifs semble une condition incontournable du maintien de leur niveau, il s’agit là d’un indicateur de gestion rigoureuse des ressources humaines par les employeurs publics locaux», estime Michel Hiriart, le président de la FNCDG.

Un tour de vis lié à la DGF

Le vice-président de l’ANDCDG, Olivier Ducrocq, y voit même une «révolution». «C’est la première fois que les effectifs, hors contrats aidés, baissent depuis les lois de décentralisation. Clairement, on voit le tour de vis lié à la DGF. Mais ce qui est salvateur au début ne convient plus lorsque l’on touche aux capacités d’action des collectivités», prévient-il toutefois. Cette seconde synthèse des bilans sociaux, obtenue à partir de la transmission des données par 28 885 collectivités et établissements publics, permet pour la première fois de comparer les communes, intercommunalités, départements et régions (subdivisés en douze strates), sur divers sujets allant de la formation à l’absentéisme, en passant par la protection sociale complémentaire et le régime indemnitaire.

POUR ALLER PLUS LOIN