Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Rentrée scolaire

A Nice, la police municipale reste à la porte des écoles

Publié le 04/09/2017 • Par Caroline Garcia • dans : Actu experts prévention sécurité, Régions

Estrosi PM
C.Garcia
La municipalité envisage toujours de poster un policier au sein de chaque établissement de la ville, mais travaille aux conditions de mise en œuvre du dispositif. En attendant, elle renforce la sécurité aux abords des écoles.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les écoliers niçois devront patienter : leur maire, Christian Estrosi, avait affirmé l’hiver dernier sa volonté de poster un policier municipal armé au sein de chaque école de la ville dès cette rentrée. Jeudi 31 août, il a repoussé la mise en œuvre de cette mesure à la rentrée des vacances de la Toussaint. Un groupe de travail associant la mairie au rectorat s’est réuni trois fois pour définir les missions qui seraient attribuées au policier. Ses conclusions sont attendues « dans les premières semaines de septembre ». Mais Christian Estrosi se montre confiant : « sur ce sujet, le dialogue est désormais ouvert avec le nouveau gouvernement ».

Devant ses troupes, le maire s’est dit « traumatisé » par la fusillade survenue en mars dernier, dans un lycée de Grasse (Alpes-Maritimes) ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Télétravail : manager les agents publics à l'heure du confinement

de La Rédaction de La Gazette

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

A Nice, la police municipale reste à la porte des écoles

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement