Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Intercommunalité

Saint-Lô a les votes pour sa communauté d’agglomération

Publié le 24/12/2010 • Par Géraldine Lebourgeois • dans : Régions

Les 20 et 22 décembre 2010, conseil communautaire et conseils municipaux ont dit oui à la transformation de la communauté de communes de l’agglomération saint-loise en communauté d’agglomération.

Reste à obtenir l’arrêté préfectoral, prévu avant le 31 décembre 2010. «Avec comme conséquences, dans un même périmètre géographique, et à compétences équivalentes, précise le maire de Sain-Lô et président de la communauté de communes de l’agglomération saint-loise, François Digard, une modification des statuts de la collectivité et surtout le bénéfice d’une dotation de l’Etat majoré de 900 000 euros». 

En 2011, la communauté d’agglomération qui va être baptisée Saint-Lô Agglomération (31 782 hab.), devrait ainsi percevoir en dotation globale de l’Etat 1,46 millions d’euros. En 2012, 1,7 millions d’euros. « On y ajoute une dotation de solidarité communautaire, pour redistribuer la valeur ajoutéeet que chaque commune membre bénéficie de la dynamique. C’est important à l’heure de la réforme de la taxe professionnelle. »

La redistribution se ferait en fonction de critères de population, de potentiel fiscal, de situation financière. Il faut encore le définir. Comme il va falloir, dès le 1er janvier 2011, date souhaitée pour le lancement de Saint-Lô Agglomération, oeuvrer pour davantage de services à la population et pour renforcer les investissements. François Digard évoque en particulier le projet Agglo 21, projet de technopôle sur les thèmes de l’agroalimentaire et du numérique. Un pôle de santé sur la commune de Pont-Hébert fait aussi partie des projets de l’agglomération, afin de lutter contre la désertification médicale.

Onze communes

Les projets sont partagée par les onze communes de l’agglomération saint-loise, qui reste cependant ouverte aux collectivités voisines. On évoque notamment les communautés de communes de Marigny et du canton de Torigni. A ce jour, la majorité de leurs élus n’ont pas souhaité la fusion, mais la réforme des collectivités territoriales rend les esprits plus favorables à cette perspective.
C’est cette même réforme qui permet aujourd’hui aux onze communes de l’agglomération saint-loise de se lancer seules dans une communauté d’agglomération, en abaissant son seuil de création de 50.000 à 30.000 habitants.

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Saint-Lô a les votes pour sa communauté d’agglomération

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement