Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Crèches

« La petite enfance souffre d’une pratique encore immature de la gestion déléguée »

Publié le 21/09/2017 • Par Michèle Foin • dans : Dossiers d'actualité, France

Bruno-Johannes
B.J.
Fondateur du cabinet Sans conteste, Bruno Johannes a mené en 2013 pour la Cnaf une étude sur la délégation de service public du secteur de la petite enfance. Selon lui, la DSP n’est pas une menace pour le service public tant que l’offre d’opérateurs est diversifiée.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Quelles sont les stratégies à l’œuvre dans le secteur de l’accueil de la petite enfance ?

La délégation de service public (DSP), c’est un millier de contrats et une centaine de procédures par an. La régie municipale reste largement majoritaire, il ne faut pas jouer à se faire peur. Mais il est vrai que le marché est en expansion, parce que les collectivités créent des places, mais aussi parce qu’elles convertissent en DSP les conventions d’objectifs qu’elles avaient signées avec des associations. La bataille fait rage, il y a souvent six ou huit candidats pour une consultation, et cela va encore durer quelques années. Chacun a sa stratégie : les associations veulent conserver en DSP les crèches qu’elles gèrent, ce qui est d’ailleurs largement le cas; les grandes fédérations et la Mutualité ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« La petite enfance souffre d’une pratique encore immature de la gestion déléguée »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement