Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Immigration

Mineurs isolés étrangers, des enfants avant tout !

Publié le 21/03/2019 • Par Brigitte Menguy • dans :

Mineur isolé
©hikdaigaku86 - stock.adobe.com
Avec la parution fin janvier d’un décret relatif à l’évaluation des mineurs isolés étrangers et créant un fichier national biométrique de ces personnes, le gouvernement mêle les objectifs de lutte contre l’immigration irrégulière et ceux de la protection de l’enfance. Non sans danger.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Paru le 31 janvier au Journal officiel, le décret n° 2019-57 du 30 janvier relatif aux modalités d’évaluation des personnes se déclarant mineures et privées temporairement ou définitivement de la protection de leur famille et autorisant la création d’un traitement de données à caractère personnel relatif à ces personnes entérine la vision controversée du gouvernement des mineurs isolés étrangers.

Ce texte introduit désormais, pour ces jeunes, dès leur arrivée, un passage obligatoire par les services de la préfecture, pour une prise de photographie du visage et des empreintes digitales ainsi qu’un recueil de données à caractère personnel.

Or, comme le souligne l’association « France Terre d’asile », lorsque le jeune est reconnu majeur à l’issue de l’évaluation réalisée par le conseil départemental, le décret prévoit un versement de l’ensemble de ces données au fichier AGDREF 2, ayant pour finalité « la lutte contre l’entrée et le séjour irréguliers en France des ressortissants étrangers ». Il prévoit ainsi que le jeune, reconnu majeur, « fera l’objet d’un examen de sa situation, et le cas échéant, d’une mesure d’éloignement ».

Ce qui a pour conséquence une mise en œuvre effective, dès le refus du conseil départemental de prendre en charge un jeune isolé étranger, d’une mesure d’éloignement. Avec ce texte, le gouvernement a définitivement fait de l’évaluation de la minorité et de l’isolement, l’antichambre de l’éloignement.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Mineurs isolés étrangers, des enfants avant tout !

Votre e-mail ne sera pas publié