Logement

Le comptage d’eau individuel fait baisser les consommations du parc locatif social de la Loire

| Mis à jour le 28/08/2017
Par • Club : Club Techni.Cités

Richard Villalon - Fotolia

L’installation de compteurs d’eau chaude individuels a permis de responsabiliser les locataires. Bilan: moins 17% d'eau consommée dès la première année, soit une économie moyenne annuelle de 47,50 euros de charges pour chaque logement.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée


Les 6 369 compteurs individuels intelligents, installés depuis 2011 dans les logements approvisionnés en eau chaude par une chaudière collective (environ 50% du parc de l’office public départemental), ont permis de réduire les consommations de 17% dès la première année. « En 2012, ces logements ont consommé 113 728 mètres cubes contre 136 226 en 2011, compare Laurent Gagnaire, directeur général (DG) de l’organisme Loire Habitat. Le chiffre s’est stabilisé à un peu plus de 110 000 mètres cubes par an. Cela représente une économie moyenne annuelle de 47,50 euros de charges pour chaque logement. »

Abandon des provisions sur consommation

Un résultat pressenti, mais pas gagné d’avance. « La pose de ces compteurs a été très débattue au sein de notre conseil de concertation locatif, qui réunit des représentants des locataires. L’élément le plus craint était que l’augmentation du tarif de location des compteurs individuels intelligents (soit 22,57 euros par an contre 8,37 euros pour un compteur classique) ne soit pas compensée par la baisse de consommation, relate le DG, qui a opté pour la pédagogie. Nous avons beaucoup communiqué en amont de l’installation ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Commentaires

1  |  réagir

31/08/2017 10h26 - Utile?

Sauf erreur de ma part, dans le cas présenté la réduction nette de la dépense est de l’ordre de 2 € par mois en moyenne… pas de quoi pavoiser!
Par contre il est vrai que l’intérêt environnemental est indéniable.

Sur le principe de l’article, je n’ai jamais été d’accord pour que l’on présente les résultats d’une étude sous la forme d’une moyenne. En effet comme on ne parle pas d’écart type, cette moyenne n’a que peu de sens.
Je suis favorable à une présentation de la médiane qui exprime ce qui s’est produit avec la réduction atteinte par la moitié de la population de l’étude.

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Les réseaux de chaleur et de froid en relatif « décrochage »

    L’enquête 2019 du Syndicat national du chauffage urbain et de la climatisation urbaine (SNCU) en partenariat avec l’association Amorce, divulguée le 15 novembre dernier, donne des résultats 2018 « contrastés » quant à la « montée en puissance des ...

  • Eau : la révision du cadre européen se dessine

    Le colloque organisé le 14 novembre dernier par le cercle français de l’eau (CFE) s’est penché sur les enjeux autour de la révision de la politique européenne de l’eau. L’occasion de faire un point sur les freins qui pèsent sur la mise en œuvre de la ...

  • Stratégique agriculture urbaine

    Jardins collectifs, microfermes urbaines, fermes périurbaines maraîchères, fermes urbaines spécialisées… L’agriculture dite urbaine devient de plus en plus une composante de la fabrique de la ville durable. Elle couvre un champ très large de projets selon ...

  • « Mener des projets d’agriculture urbaine requiert une présence forte sur le terrain »

    Pendant trois ans, jusqu’en septembre 2019, Lisa Bertrand a été chargée du développement de l’agriculture urbaine à la ville de Gennevilliers, précurseur sur le sujet. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Simplifier et renforcer votre relation avec les citoyens grâce aux plateformes numériques !

de Les webinaires de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP