logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/519558/ce-qui-attend-les-acteurs-culturels-a-la-rentree/

POLITIQUES CULTURELLES
Ce qui attend les acteurs culturels à la rentrée
Hélène Girard | France | Publié le 28/08/2017

L’automne s’annonce chargé pour les professionnels de l’action culturelle et les élus à la culture. Au fil de ses déplacements et de ses prises de parole, la ministre Françoise Nyssen égrène ses ambitions. Les collectivités attendent beaucoup de la nouvelle période qui s'ouvre.

Masks with theatre conceptProfessionnels et élus à la culture s’accordent pour dire que Françoise Nyssen ne manque « manifestement » pas d’ambitions. Nul ne sait pourtant si toutes se concrétiseront dans la durée. Sur beaucoup de sujets, la ministre reste encore imprécise, au-delà des déclarations d’intentions générales.

De plus, l’incertitude budgétaire plane sur son action. La Rue de Valois devra trouver 50 millions d’économies à faire d’ici à la fin 2017. Françoise Nyssen affirme qu’elles seront trouvées sur les  dépenses de fonctionnement de son ministère et non sur les crédits consacrés aux politiques culturelles.

Pour 2018, la ministre ne peut, à ce stade, qu’affirmer que le président de la République a mis la culture « au cœur du projet gouvernemental. »

En attendant le calage budgétaire pour l’an prochain, les acteurs culturels territoriaux ont d’ores et déjà quatre gros dossiers à l’ordre du jour de l’automne.

1 – L’éducation artistique et culturelle, priorité des priorités

L’éducation artistique et culturelle (EAC) est manifestement le sujet culturel emblématique de ce début de quinquennat. Le Premier ministre Edouard Philippe avait aussi évoqué [1] ce chantier dans son discours de politique générale. Aujourd’hui, la ministre de la culture ne fait quasiment pas un déplacement sans une  déclaration  sur le sujet.

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN