Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Politiques culturelles

Ce qui attend les acteurs culturels à la rentrée

Publié le 28/08/2017 • Par Hélène Girard • dans : France

Masks with theatre concept
Elnur - Fotolia.com
L’automne s’annonce chargé pour les professionnels de l’action culturelle et les élus à la culture. Au fil de ses déplacements et de ses prises de parole, la ministre Françoise Nyssen égrène ses ambitions. Les collectivités attendent beaucoup de la nouvelle période qui s'ouvre.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Professionnels et élus à la culture s’accordent pour dire que Françoise Nyssen ne manque « manifestement » pas d’ambitions. Nul ne sait pourtant si toutes se concrétiseront dans la durée. Sur beaucoup de sujets, la ministre reste encore imprécise, au-delà des déclarations d’intentions générales.

De plus, l’incertitude budgétaire plane sur son action. La Rue de Valois devra trouver 50 millions d’économies à faire d’ici à la fin 2017. Françoise Nyssen affirme qu’elles seront trouvées sur les  dépenses de fonctionnement de son ministère et non sur les crédits consacrés aux politiques culturelles.

Pour 2018, la ministre ne peut, à ce stade, qu’affirmer que le président de la République a mis la culture « au cœur du projet gouvernemental. »

En attendant le calage budgétaire pour l’an prochain, les acteurs culturels territoriaux ont d’ores et déjà quatre gros dossiers à l’ordre du jour de l’automne.

1 – L’éducation artistique et culturelle, priorité des priorités

L’éducation artistique et culturelle (EAC) est manifestement le sujet culturel emblématique de ce début de quinquennat. Le Premier ministre Edouard Philippe avait aussi évoqué ce chantier dans son discours de politique générale. Aujourd’hui, la ministre de la culture ne fait quasiment pas un déplacement sans une  déclaration  sur le sujet.

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ce qui attend les acteurs culturels à la rentrée

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement