Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budget 2011

Le conseil général du Gard stabilise ses dépenses

Publié le 22/12/2010 • Par Jean Lelong • dans : Actualité Club finances, Régions

Le conseil général du Gard a voté le 16 décembre un budget 2011 de 888 millions d’euros, en hausse de 2,6 %. Le rebond des droits de mutation lui permet de stabiliser ses dépenses, après les coupes budgétaires opérées en 2010.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le département du Gard, qui avait dû tailler dans ses dépenses de fonctionnement en 2010, retrouve un peu d’oxygène en 2011, notamment grâce au redressement des droits de mutation, dont le montant attendu augmente de 29 %.
Les charges générales et les subventions sont maintenues à niveau.
Les dépenses de personnel progressent quant à elles de plus de 9 % (717 millions d’euros).
Cette hausse est due notamment à l’intégration du parc de l’équipement dans l’administration départementale.
Elle s’explique aussi par les créations de postes consenties en 2010 dans le secteur social pour faire face aux besoins générés par la crise.

+ 7% pour le budget RSA

Les dépenses sociales augmentent de 3 %, une hausse essentiellement imputable au RSA dont le budget progresse de 7 % (130 millions d’euros).

Côté recettes, la collectivité table sur une hausse de 5,1 % du produit fiscal.
La progression du taux de la taxe foncière devrait se situer « entre 0 et 1,5 % ».

La progression des recettes (4,4 %), supérieure à celle des dépenses (4,0 %), permet de dégager une épargne brute de 35,6 millions d’euros, en hausse de 14 %.

Le département maintient son effort d’investissement, avec un volume de dépenses de 147 millions d’euros (- 3,9 %).
La priorité est donnée  :

  • aux routes et réseaux (63 millions d’euros)
  • et aux collèges (36 millions).

L’emprunt d’équilibre est fixé 109 millions d’euros (120 millions en 2010).

L’encours de la dette, reparti à la hausse depuis 2009, atteint 247 millions d’euros au 1er janvier 2011, et devrait progresser d’environ 30 millions au cours de l’année.

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le conseil général du Gard stabilise ses dépenses

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement