Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Prévention de la radicalisation

Qui siègent dans les cellules de suivi départementales ?

Publié le 26/07/2017 • Par Pascal Weil • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité

Stock Traders In A Meeting
Phovoir
Dans leur récent rapport consacré à la déradicalisation, les sénatrices Esther Benbassa (EELV) et Catherine Troendlé (LR) dressent le portrait-robot des cellules de suivi départementales en matière de lutte contre la radicalisation. Elles suggèrent que les actions conduites dans ce cadre soient évaluées.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

À quoi ressemblent les cellules de suivi départementales chargées de la prévention et de la lutte contre la radicalisation ?

Le rapport d’information sur le « désendoctrinement, le désembrigadement et la réinsertion des djihadistes en France et en Europe », rendu mi-juillet par les sénatrices Esther Benbassa (EELV) et Catherine Troendlé (LR), dresse les contours de ces instances dirigées par les préfets, ces structures « au cœur de la déclinaison territoriale de la politique de prise en charge de la radicalisation ».

  • Deux sénatrices dénoncent « le marché très juteux » de la déradicalisation

Pour cela, elles s’appuient notamment sur une étude portant sur 95 départements menée en 2016 par le secrétariat général du comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (SG-CIPDR) dans le cadre de son rapport annuel.

Deux formats de cellule de suivi

Concrètement, ces instances qui interviennent suite aux signalements adressés par le Centre national d’assistance et de prévention de la radicalisation (CNAPR) et les situations de radicalisation détectées localement et portés à leur connaissance par les services de police et de gendarmerie, se réunissent « en moyenne ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Qui siègent dans les cellules de suivi départementales ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement