Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

La responsabilité pénale des mineurs

Publié le 07/03/2019 • Par Véronique Garcia • dans : Actu expert santé social

justice enfant mineur
©zimmytws - stock.adobe.com
Un mineur de 10 ans a été mis en examen cet été pour incendie volontaire ayant entraîné la mort. Ce fait divers dramatique permet d’aborder la question de la responsabilité pénale des mineurs et de leurs encadrants. Et contrairement à ce qui a pu être dit, la loi française ne fixe pas d’âge en dessous duquel un mineur ne peut pas être jugé.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le 28 juillet, un mineur de 10 ans a été mis en examen par un juge d’instruction de Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour « incendie volontaire ayant entraîné la mort », (code pénal, art. 322-10), une infraction criminelle qui relève – pour un adulte – de la Cour d’assises, passible de la réclusion criminelle à perpétuité et de 150 000 euros d’amende. Il avait, deux jours plus tôt, allumé un incendie qui a provoqué la mort de quatre personnes, une mère enceinte et ses trois enfants, piégés au 18e étage d’une tour d’Aubervilliers.

L’enfant – laissé seul par sa mère partie travailler en attendant l’arrivée de la personne qui devait le garder – a joué, à l’étage du dessous, avec un chiffon et un briquet. Il n’a pas pu éteindre les flammes, et un jeune homme l’a sauvé in extremis, en enfonçant la ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La responsabilité pénale des mineurs

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement