Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Conditions de travail

A Châteaubriant, les cadres de santé prennent soin de leur équipe

Publié le 04/03/2019 • Par Solange de Fréminville • dans : A la Une santé social, Dossier Santé Social

bienveillance personnel
©DOC RABE Media - stock.adobe.com
Le Domaine du lac, qui associe une unité de soins de longue durée et un Ehpad de l’hôpital Châteaubriant-Nozay-Pouancé, a surmonté une situation de crise en impulsant une amélioration des conditions de travail.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

L’été 2015 fut éprouvant au Domaine du lac. « Sur douze agents, trois étaient en arrêt de travail et, certains jours, les agents avaient moins de trois mois d’expérience dans le service », se souvient Sébastien Rétif, cadre de santé de la structure (1). Les raisons : « Fatigue physique, épuisement psychique, manque de reconnaissance… », analyse Sophie d’Astier de la Vigerie, cadre de santé du Domaine des trois chênes (2), Ehpad voisin et géré par le même hôpital, dont les agents exprimaient la même souffrance au travail.

« La perte de sens était accrue par la mauvaise image des Ehpad et par le sentiment d’isolement, médecins et infirmiers étant peu présents dans ce type de structure », complète Sébastien Rétif.

Amélioration des conditions de travail

Une situation de crise déclenchée ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

CLUB FINANCE - La responsabilité des gestionnaires publics

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

A Châteaubriant, les cadres de santé prennent soin de leur équipe

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement