Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Accueil petite enfance

Assistants maternels : la qualité ne fait pas l’emploi. Qui s’en soucie ?

Publié le 19/02/2019 • Par Auteur Associé • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

bébé garderie
Fotografin: Claudia Paulussen www.claudia-paulussen.de
Depuis ces deux dernières années, du fait des chiffres qui dégringolent autour des assistants maternels (moins de professionnels et moins d’heures déclarées par les familles), les différentes instances nationales interrogent la qualité dans ce mode d’accueil. Ainsi le manque de recours à des assistants maternels serait dû en majorité au fait que les familles préfèrent les modes d’accueils collectifs. On cite pour s’y appuyer quelques études qui l’affirment alors que d’autres nuancent ces informations selon l’âge des enfants. Même si ces enquêtes se pondèrent entre elles, à l’issue de ces études, les politiques publiques peuvent être orientées et définir des mesures vers la petite enfance.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Une formation obligatoire plus exigeante

Dès 2018, en partie pour répondre à la qualité de l’accueil chez les assistants maternels, on a désiré modifier la formation obligatoire pour la rendre plus exigeante.

Pour obtenir la seconde partie de la formation obligatoire et pouvoir devenir ensuite assistant maternel, une évaluation, suivant le besoin des départements en termes de places d’accueil chez des assistants maternels, et pas obligatoirement selon une qualité d’ailleurs, crée la possibilité d’accepter le candidat à la suite de la formation pour ensuite passer l’EP1 ET 3 du CAP accompagnant éducatif.

Cette évaluation peut également lui refuser la possibilité de continuer la formation et donc de devenir assistant maternel.

Les exigences sur la qualité ne vont pas s’arrêter là puisqu’un plan ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Assistants maternels : la qualité ne fait pas l’emploi. Qui s’en soucie ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement