logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/514491/les-jeux-olympiques-cet-evenement-qui-redessine-limage-des-villes/

URBANISME - AMÉNAGEMENT
Les Jeux olympiques, cet événement qui redessine l’image des villes
Emmanuelle Picaud | A la une | actus experts technique | France | Publié le 05/07/2017 | Mis à jour le 07/09/2017

La ville de Paris s'est portée candidate pour l'organiser les JO en 2024. La 12ème biennale des urbanistes a saisi cette occasion pour faire le point sur les expériences des villes hôtes précédentes, et sur les leçons que celles-ci tirent en matière d'urbanisme.

Dans deux mois, à Lima, le CIO  fera son choix : qui, de Paris ou Los Angeles, accueillera les Jeux Olympiques de 2024 ? La question a de quoi susciter les interrogations des uns et des autres. Car, si pour certains, accueillir un tel événement d’envergure internationale est une aubaine pour la ville, pour d’autres, c’est un risque important à prendre sur le plan financier.

Profiter de l’aubaine pour se réinventer

Rien qu’au titre de sa candidature, Paris prévoit un budget de 6,2 milliards d’euros pour pouvoir accueillir les JO (voir encadré). Face à de tels montants, la question de la durabilité de tels événements se pose, notamment en faveur des populations locales. Pour autant, si l’accueil de tels événement peut parfois coûter cher à la ville hôte, paradoxalement, il peut aussi lui être profitable sur le plan urbanistique, pour peu que celle-ci fasse preuve d’un peu d’anticipation. Encore faut-il qu’une véritable stratégie de planification urbaine ait été réfléchie en amont.

Certes, l’histoire des JO est remplie de villes qui ont échoué à transformer l’essai – Athènes en étant l’exemple le plus évident, puisque Jacques Rogge, président du CIO, a estimé que les JO de 2004 auraient participé à creuser 2% à 3% de la dette grecque -, mais elle compte aussi des exemples de réussites. Ainsi, depuis l’organisation des JO de 1992, la ville de Barcelone a multiplié le nombre de touriste par 4. « Nous avons ajouté 5 kilomètres de plages au service des citoyens. La ville s’est déployée vers la mer : 10, 4 millions de personnes vont sur ces plages désormais », a témoigné l’économiste Joachim Clusa lors des 12ème biennales européennes des villes et des urbanistes. Pour ...

POUR ALLER PLUS LOIN