Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Très haut-débit

Internet par les réseaux radio en attendant la fibre optique ?

Publié le 19/07/2017 • Par Claire Chevrier • dans : actus experts technique, Dossiers d'actualité, France

sticker "Sorry, no Internet today"
Flickr CC by Marcelo Graciolli
Les technologies THD par ondes hertziennes sont une solution temporaire d’accès au numérique avant le déploiement de la fibre optique. Une réponse utile, surtout dans les zones où les grands opérateurs sont absents, mais qui peut présenter des contraintes.

Cet article fait partie du dossier

Le très haut-débit prend son temps pour arriver

Le satellite étant quasiment saturé, beaucoup de collectivités regardent du côté des réseaux radio très haut-débit (THD) pour couvrir des zones qui n’auront pas la fibre optique avant 2022. « Le déploiement de la fibre allant jusqu’à l’abonné (FTTH) commence à peine. Les collectivités et leurs délégataires savent où il n’y aura pas de fibre avant cinq ans, et donc où la radio peut jouer un rôle », estime Lionel Anselmo, vice-président de l’opérateur Altitude infrastructure. « Les technologies THD hertziennes n’ont pas vocation à se substituer au FTTH. Nous ciblons les 20% de foyers dans les territoires ruraux qui ne seront pas éligibles à du 4 Mbit/s (mégabits/seconde) dans les cinq ans », confirme Philippe Le Grand, vice-président de l’opérateur radio NomoTech, ce qui correspond, selon lui, à un marché de plusieurs millions de lignes. Mais sur beaucoup de ces zones, la radio sera en concurrence avec la montée en débit des réseaux ADSL et/ou les services 4G des opérateurs mobiles.

Un marché de niche de 70000 abonnés radio

Philippe Le Grand estime qu’il y a environ 70000 abonnés radio hors satellite dans l’Hexagone: un marché de niche, où ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article fait partie du Dossier

Le très haut-débit prend son temps pour arriver

Sommaire du dossier

  1. Numérique : le new deal proposé par l’Etat aux collectivités et aux opérateurs
  2. Loi Elan et numérique : assouplissements pour les maires, nouvelles contraintes pour les opérateurs
  3. Téléphonie mobile : « C’est l’intelligence des territoires qui va être au pouvoir »
  4. Très haut débit : les industriels pourraient prendre du retard pour déployer le FTTH
  5. En attendant la fibre, le très haut-débit radio s’invite dans 30 000 foyers
  6. Dans le Gers, le pari gagné d’un bon débit partout et pour tous
  7. Très haut-débit : les bons comptes du réseau d’initiative publique du Grand-Est
  8. Le très haut-débit radio à la rescousse des habitations et entreprises isolées
  9. Le wifi public séduit les territoires ruraux
  10. Cyril Luneau (Orange) : « L’expertise digitale est remontée à l’interco »
  11. Cour des comptes : « Il manque 15 milliards pour financer le plan France Très Haut Débit »
  12. « La couverture du territoire est notre priorité numéro un » – Sébastien Soriano
  13. Réseaux d’initiative publique : l’appel aux opérateurs
  14. Internet par les réseaux radio en attendant la fibre optique ?
  15. Très haut-débit : le RIP alsacien est financé à 64% par le privé
  16. L’entretien des réseaux de téléphonie en sous-investissement chronique
  17. Comment accompagner le « Cuivrexit » et passer à la fibre optique ?
  18. Plan France Très Haut Débit : Numéricâble-SFR chamboule la zone d’initiative privée
  19. Zones blanches : ces territoires encore éloignés du « vrai » haut débit fixe
  20. Le Plan France Très Haut Débit, un colosse aux pieds d’argile
  21. En Eure-et-Loir, le Lab28 veut optimiser l’utilisation de la fibre optique
  22. Les sénateurs plaident pour la rentabilité des réseaux d’initiative publique
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Internet par les réseaux radio en attendant la fibre optique ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement