Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

La métropole du Grand Paris craint l’impasse budgétaire

Publié le 29/06/2017 • Par Pascale Tessier • dans : Actu experts finances, Régions

Eiffel tower model with Euro banknotes
nui7711 - Fotolia
134 millions d’euros, c’est ce que la métropole du Grand Paris redoute de perdre en 2018 avec la territorialisation de la CVAE et une éventuelle nouvelle baisse des dotations. Insupportable pour les élus franciliens qui engagent d'ores et déjà un bras de fer avec le gouvernement.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Compte tenu de son faible budget, la Métropole ne peut en aucun cas supporter une réduction aussi brutale de son financement. » Si Patrick Ollier, président (LR) de la métropole du Grand Paris, et l’ensemble des élus membres, tirent la sonnette d’alarme dès maintenant, c’est pour faire comprendre à l’État qu’une nouvelle baisse de ses dotations, cumulée à la territorialisation de la CVAE risquerait de compromettre le bouclage du budget 2018.

Un chiffrage très politique

Les élus franciliens dénoncent ainsi, le cumul de « deux effets aux conséquences dévastatrices » qui priveraient potentiellement la collectivité :

  • de 41 millions d’euros au titre de la baisse de la DGF bien qu’aucune nouvelle diminution des concours financiers de l’Etat n’ait été officialisée à ce stade ;
  • de 93 millions d’euros au titre de la CVAE, en raison de la mise en œuvre de la nouvelle territorialisation, qui sera assise à compter de 2018 sur les unités de production et non plus sur les activités de siège. La métropole s’appuie sur un rapport de 2016 de l’Inspection Générale des Finances (IGF) en en consolidant les chiffres par département. Pour les Hauts-de-Seine, par exemple, la baisse serait de 13,4 %.

Les élus franciliens prennent les devants

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La métropole du Grand Paris craint l’impasse budgétaire

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement