Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité civile

Les sapeurs-pompiers opposés au SDIS du Rhône

Publié le 16/12/2010 • Par Claude Ferrero • dans : Actu prévention sécurité, Régions

La grève illimitée lancée par l’union syndicale CGT, SUD, SNSPP, UNSA, des sapeurs-pompiers professionnels du Rhône cherche un second souffle.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le mouvement de grève, dont l’impact est limité par le recours aux sapeurs-pompiers réquisitionnés, était destiné à peser sur les décisions qui devaient être prises lors du conseil d’administration du SDIS qui s’est tenu le 10 décembre. L’enjeu portait principalement sur la possibilité de rallongement du délai d’intervention de 6 à 10 minutes et sur la généralisation du commandement des sapeurs-pompiers professionnels (SPP) par des officiers sapeurs-pompiers volontaires (SPV).

Or, le conseil d’administration du SDIS a voté à l’unanimité les rapports contestés par les représentants syndicaux. “Lors des différentes commissions préparatoires sur les dossiers, jusqu’à la “Commission administrative et techniques des services d’incendie et de secours”, une référence, tous les représentants des personnels ont voté contre ces projets. Or, tous les élus du CA ont voté pour, on peut s’interroger sur la qualité et l’intérêt du dialogue social” commente Sammy Diarra, secrétaire général CGT.

Atteinte grave au statut de fonctionnaire territorial

Selon l’intersyndicale, le passage du délai de départ en intervention de 6 à 10 minutes pose un problème de sécurité car “chaque minute perdue, c’est 10% de chance de survie en moins pour les victimes”.
Les syndicats contestent également la décision de confier le commandement des SPP à des officiers volontaires, une mesure liée à la suppression de postes d’officiers professionnels. Cette mesure est vécue par les responsables syndicaux comme une “atteinte grave au statut de fonctionnaire territorial”.
Ils ne manquent pas de souligner que cette décision intervient après le non remplacement des départs à la retraite, soit une centaine de postes en moins en deux ans.

Le 20 décembre, l’intersyndicale organise une assemblée générale qui devrait appeler à durcir le mouvement pendant la période de fin d’année , en attendant une extension éventuelle du mouvement à d’autres départements.

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les sapeurs-pompiers opposés au SDIS du Rhône

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement