Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Santé

Financement de la santé : une réforme pour changer les comportements

Publié le 30/01/2019 • Par Christelle Destombes • dans : A la Une santé social, Dossier Santé Social

Financement hôpital
©MG - stock.adobe.com
Le rapport final de la "Task Force" pilotée par Jean-Marc Aubert, directeur de la Drees, sur la réforme du financement du système de santé a été remis le 29 janvier à Agnès Buzyn. La ministre de la Santé a demandé à M. Aubert "d’ouvrir, dès la semaine prochaine, un temps de discussion sur les grandes orientations proposées [pour] permettre à chacun d’apporter sa contribution et de participer à la construction de cette réforme du financement". Prévue jusqu’en mars, cette concertation orientera les arbitrages ministériels.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Très attendu par l’ensemble des parties prenantes, le rapport de Jean-Marc Aubert sur la réforme du financement du système de santé présente des pistes vers « un paiement combiné » qui devrait entraîner des « transformations majeures du système de financement d’ici à 2022 », selon Agnès Buzyn.

Dans un objectif, selon la ministre, d’amélioration du suivi des patients, de qualité et de pertinence des soins. Si la tarification à l’activité ne disparaît pas, elle devrait passer à 50% pour les établissements hospitaliers d’ici à 2022, contre 63% aujourd’hui, pour introduire des modes de rémunération nouveaux : à la qualité et pertinence, au forfait pour les patients chroniques, à la structuration du service et à la séquence de soins.

Un nombre réduit d’indicateurs

Introduit dans le PLFSS ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Financement de la santé : une réforme pour changer les comportements

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement