Gestion des risques

Grands incendies de forêt : des pistes pour mieux gérer le risque à l’avenir

| Mis à jour le 21/06/2017
Par • Club : Club Techni.Cités, Club Prévention-Sécurité

Flickr / cc by bertknot

Alors que la commune de la commune de Pedrogao Grande au Portugal a dû faire face à un incendie d'une ampleur inédite ces derniers jours, deux études menées par l'Irstea viennent compléter les connaissances actuelles en matière de prévention et de gestion des feux de forêt. Outre la mise en avant des facteurs favorisant l'apparition d'incendies de grande ampleur, les auteurs appellent les gestionnaires locaux à faire évoluer les méthodes de lutte contre les feux de forêt.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les incendies de forêt apparaissent surtout au cours la période de mi-juin à mi-septembre. En France, en moyenne, ce sont 9 500 hectares qui sont en proie aux flammes chaque année. Mais ce sont les « grands incendies », en définitive peu fréquents (3 % d’entre eux), qui causent le plus de dégâts (75 % des surfaces sont détruites en moyenne).

Le cas de la commune de Pedrogao Grande au Portugal, qui a été touchée par un incendie important la nuit du 17 au 18 juin 2017, en est un exemple. Le bilan est lourd, avec plusieurs morts (62 au total, dont 62 blessés). Or, à cause du changement climatique, ce type de catastrophe a de grandes chances de se multiplier.

Identifier les facteurs climatologiques significatifs

Afin de gérer ce risque plus efficacement, l’Irtsea, en collaboration avec le Centre de Recherche et d’Enseignement de Géosciences de l’Environnement (Cerege) et l’Université de Lisbonne, a lancé des travaux pour définir les conditions météorologiques favorisant sur le territoire ces « fameux » grands incendies. C’est la première étude de ce genre publiée.

Il s’agissait au cours de l’étude d’identifier les facteurs climatologiques qui ont pu concourir à favoriser l’apparition d’un feu important de forêt. Pour ce faire, les chercheurs ont classé les événements de grands incendies en France méditerranéenne de 1973 à 2012 en fonction de certains paramètres (température, humidité relative, vitesse du vent et humidité du « carburant »). En particulier, trois climatologies ont été distinguées : la « normale », les anomalies ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP