Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

GEMAPI

Trois étapes clés pour ne pas être noyé dans la gestion des digues

Publié le 13/06/2017 • Par Fabienne Nedey • dans : A la une, actus experts technique, Dossiers du Club Techni.Cités, France

Symadrem
Pour gérer son volet "prévention des inondations", l'autorité en charge de la Gemapi devra suivre trois phases : effectuer un état des lieux des ouvrages existants, préparer les conventions de transfert et délimiter les zones et systèmes qu'elle aura sous sa responsabilité aux yeux de l'autorité administrative. Un processus lourd et coûteux, à boucler en à peine deux à quatre ans ! Deuxième volet de notre série de cinq articles sur la Gemapi.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Gemapi : comment se préparer pour le 1er janvier 2018

Gérer des ouvrages de protection contre les inondations ne s’improvise pas. C’est un métier très technique qui recouvre des aspects variés : études, entretien, surveillance et interventions en période de crue, mais aussi réalisation de travaux lourds, gestion des données relatives aux ouvrages. « L’objectif du gestionnaire est de maintenir les ouvrages en bon état de fonctionnement pour qu’ils remplissent leur rôle lors d’un événement », résume Rémy Tourment, ingénieur chercheur spécialiste de la sécurité des ouvrages hydrauliques, barrages et digues à l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture.

L’activité est très encadrée par la réglementation, notamment par le décret sur les ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Trois étapes clés pour ne pas être noyé dans la gestion des digues

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement