Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Éducation et vie scolaire

Education

Rythmes scolaires : les sénateurs disent non à la semaine de quatre jours

Publié le 12/06/2017 • Par Michèle Foin • dans : Actu expert Education et Vie scolaire, France

une-aire-jeux
© Service communication - Ville de Narbonne
Le groupe de travail sénatorial sur la réforme des rythmes scolaire a dû avancer le rendu de ses conclusions pour coller à l’actualité du ministre de l’éducation nationale. Un rapport qui place en premier lieu l’intérêt de l’enfant et demande de toute urgence des évaluations sérieuses.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Cela fait six mois que le groupe de travail sénatorial planche sur la réforme des rythmes scolaires. Le projet de décret visant à assouplir la réforme Peillon étant présenté simultanément le 8 juin 2017 au Haut conseil de l’éducation et au Conseil national de l’évaluation des normes, les sénateurs ont décidé d’anticiper le rendu de leurs principales conclusions au 7 juin, prévues initialement à la fin du mois de juin.

« Nous ne sommes pas opposés à cette assouplissement, précise Jean-Claude Carle (LR), sénateur de la Haute-Savoie et co-rapporteur. J’avais moi-même déposé une proposition de loi en 2013, visant à laisser le libre choix aux maires. Simplement, nous y mettons un certain nombre de conditions », explique-t-il.

La semaine de quatre jours et demi, meilleur outil ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Education et Vie scolaire pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Éducation et vie scolaire

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Rythmes scolaires : les sénateurs disent non à la semaine de quatre jours

Votre e-mail ne sera pas publié

pov citoyen

13/06/2017 07h12

Va-t-on appliquer la semaine de 4.5 jours par semaine aux sénateurs? Quoiqu’il en soit, cela ne va pas sentir. Les empêcheurs de tourner en rond vont s’en donner à cœur joie, avec nos impôts.
On le supprime quand le sénat?

yvette barrier

13/06/2017 03h09

Cette réforme est inapplicable dans les zones rurales (- de 600 habitants). impossible d’avoir des animateurs formés, compétents, stables..;les centres sociaux, sont loin, les prestations offertes sont très chères, les frais de déplacements exorbitants. à part des Contrats aidés démotivés, sans formation…;
La semaine ramenée à 5 matinées, sûrement très bien mais les enfants seront quand même à l’école jusqu’à 16h 30, 17h voire 18h si les parents travaillent. Comment faire car 90% des enfants prennent le transport scolaire ?
Les petites communes sont étranglées par le coût.
Mesdames et messieurs les sénateurs, pensez au monde rural, et pas toujours aux villes qui ont tous les moyens…

Commenter
Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement