Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Prévention de la radicalisation

« Il faut investir beaucoup dans le traitement précoce de la radicalisation »

Publié le 07/07/2017 • Par Julie Clair-Robelet • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité

Antoine Jardin1
Antoine Jardin
Au-delà de la violence physique, les groupes djihadistes exercent une violence politique et de "déstabilisation des sociétés", affirme l'ingénieur de recherche au CNRS, Antoine Jardin. Il invite chercheurs et élus à analyser tout ce qui se passe autour de l'acte terroriste en lui-même afin d'avoir une "politique d'ensemble" sur ces phénomènes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Nommé personnalité qualifiée au sein du conseil scientifique sur les processus de radicalisation créé par un décret du 3 mai 2017, Antoine Jardin espère que cette instance amènera les politiques à « se décoller de l’actualité » et à saisir la complexité du phénomène.

Dans un entretien au Club prévention sécurité de la Gazette, l’auteur en 2015, avec le politologue Gilles Kepel, de « Terreur dans l’hexagone, genèse du djihad français », estime que le contre-discours officiel à la propagande terroriste est moins efficace que des interventions ciblées dans les écoles afin de traiter précocement les dérives.

Que peut apporter le conseil scientifique sur les processus de radicalisation pour lutter contre ce phénomène ?

L’objectif est d’avoir un espace de discussion entre des responsables politiques, des personnels administratifs et des personnes du monde académique, pour discuter autour de travaux parfois peu connus et peu diffusés en dehors du monde de la recherche. Il est en effet difficile d’amener certains acteurs publics à lire tout ce qui est écrit dans un format très académique sur ce thème, donc le fait d’avoir des échanges directs permettra sans doute de faire passer un peu plus rapidement certaines idées.

Cela permettra également de parler de travaux en cours qui ne sont pas encore publiés, d’accélérer la transmission, car les processus d’écriture et d’édition de la recherche ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Il faut investir beaucoup dans le traitement précoce de la radicalisation »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement