Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

Le tramway toulousain prend du service après la grève inaugurale

Publié le 10/12/2010 • Par Laurence Lafosse • dans : Régions

Après 15 jours de grève, syndicats et direction de Tisseo - la régie de transports en commun toulousaine -, ont signé le 10 décembre un protocole d’accord.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La fête de l’inauguration de la première ligne tramway de Toulouse a beau avoir été annulée le 27 novembre, les habitants de l’agglomération pourront quand même découvrir gratuitement le nouveau tram flambant neuf, le week-end du 18 et 19 décembre.
La mise en service du tramway toulousain est effective depuis le 11 décembre et ce « cadeau » arrive à point nommé après 15 jours de blocage par les traminots du dépôt de Garossos au terminal de Beauzelle, en périphérie Nord.

La signature d’un protocole d’accord le 10 décembre 2010, entre le syndicat Sud (seul signataire) et la direction de Tisseo a pris l’allure d’un véritable bras de fer, après pas moins de cinq réunions en deux semaines.
Les élus toulousains, Gérard André et Pierre Cohen maire de Toulouse (PS) et président de la régie Tisseo n’ont pas cédé sur la revendication essentielle des 70 traminots qui souhaitaient une revalorisation de 86 euros de salaire pour justifier leur polyvalence entre le tram et le bus.

Pas de prime de polyvalence mais une amélioration des conditions de travail
Le protocole qui reporte à fin janvier 2011 les négociations salariales centre les mesures sur l’amélioration des conditions de travail. Il assure aux traminots 75 % du temps de travail continu, et la garantie de 20 % de journées de travail dont l’amplitude excède 10 heures, contre 35 % auparavant. L’octroi de trois jours de repos supplémentaires fait également partie du protocole d’accord. L’ensemble de ces dispositions seront ré-examinées dans six mois par un groupe de travail spécifique.

Seule compensation financière, les traminots ont obtenu le versement de la prime de 300 euros dont avaient bénéficié 300 employés de Tisseo impliqués dans le lancement du tramway et le maintien d’une allocation forfaitaire dite de «réapprovisionnement » de 30 euros.

« Ce conflit a montré l’intérêt de la création d’un Epic en janvier 2010, qui permet aujourd’hui de séparer la gouvernance, assurée par le SMTC (Syndicat Mixte des Transports en Commun), de la gestion des questions sociales, rôle de l’Epic, a déclaré Pierre Cohen. Les revendications salariales sont également à présent limitées au cadre légal du calendrier annuel et c’est pour moi une grande avancée ».

La facture n’en demeure pas moins lourde. Les quinze jours de grève des traminots auraient coûté à la régie 10 000 euros par jour de manque à gagner.
La désorganisation des transports, à la suite de suppressions de ligne de bus, notamment à proximité du CHU de Purpan desservi par le tram, a convaincu la régie d’anticiper la mise en service d’une nouvelle ligne de bus pour désengorger la circulation aux abords de l’hôpital.

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le tramway toulousain prend du service après la grève inaugurale

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement