Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Hébergement d’urgence : la grogne des élus après le rachat d’hôtels Formule 1 par l’Etat

Social

Hébergement d’urgence : la grogne des élus après le rachat d’hôtels Formule 1 par l’Etat

Publié le 22/05/2017 • Par Rouja Lazarova • dans : France

Caisse des dépöts
Fotolia
L’Etat a décidé de racheter 62 hôtels Formule 1 pour démultiplier les places d’hébergement d'urgence sur le territoire. Un acte qui est loin de faire l'unanimité auprès des élus locaux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La Société nationale immobilière (SNI), filière de la Caisse des dépôts, est en train d’acquérir 62 hôtels Formule 1, en cessation d’activité, qu’elle va transformer en 6 000 places d’hébergement d’urgence pour sans-abri et migrants, orientés par le Samu social. Ces 6 000 places seront gérées par Adoma, opérateur social et filière de la SNI.

Une opération annoncée le 15 mars 2017 et menée dans la plus grande discrétion. Ainsi, alors que l’achat devrait se conclure d’ici à la mi-juin, selon le directeur général d’Adoma, Jean-Paul Clément, on ne connaît toujours pas l’emplacement de ces hôtels (26 % devraient se trouver en Ile-de-France, 19 % en Auvergne – Rhône-Alpes, entre 3 et 8 % dans les autres régions). « La carte n’est pas complètement aboutie. Nous devons aussi respecter un ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Education : soutenir et protéger les enfants et les agents

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Hébergement d’urgence : la grogne des élus après le rachat d’hôtels Formule 1 par l’Etat

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement