Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Routes

Après le sauvetage des «Naufragés de la RN 12», le maire de Lamballe se fâche

Publié le 03/12/2010 • Par Stéphanie Stoll • dans : Actu prévention sécurité, Régions

Suite aux intempéries neigeuses, dans la nuit du 1er au 2 décembre 2010, la ville de Lamballe (11 260 habitants, Côtes-d'Armor) a recueilli 400 automobilistes bloqués, depuis plusieurs heures, dans leurs véhicules sur la RN12.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« On atteint les limites de la RGPP, il n’existe plus d’outils cohérents pour intervenir dans des crises de ce type-là ! dénonce Loïc Cauret, le maire (PS) de Lamballe. Nous avons pris la décision d’ouvrir des centres d’hébergement d’urgence à Lamballe car il n’y avait rien. On ne l’aurait pas fait, c’était pareil! »

Trois centres d’hébergement d’urgence ont été réquisitionnés :

  1. les locaux des Restaurants du Cœur, 
  2. la salle polyvalente, 
  3. une école maternelle. 

De la nourriture et des boissons chaudes ont été servis aux « naufragés de la N12 » en puisant dans les stocks des Restaurants du Cœur et grâce aux supermarchés de la localité qui ont ouvert leur magasin pendant la nuit.
Outre les pompiers et les gendarmes, cette opération a mobilisé une trentaine d’agents municipaux, tous les élus de la commune et de nombreux bénévoles.

Les services de l’Etat disparaissent et on nous demande de prendre la place!

 «Nous estimions que la sécurité civile nous mettait nous, la police du maire en situation de faire quelque chose pour les gens bloqués sur la quatre-voies, poursuit M. Cauret. On se décharge sur les collectivités locales pour prendre la responsabilité des actions! La préfecture nous a dit: ‘Faites ce que vous pouvez.’ Les services de l’Etat disparaissent et on nous demande de prendre la place! Nous ne pouvons pas! Je ne demande pas des comptes, mais il faudra faire un bilan. La politique gouvernementale nous conduit à des situations très tendues et dangereuses. »

Alors que ces automobilistes étaient bloqués sur la RN12, mercredi, le préfet des Côtes-d’Armor prenait plusieurs arrêtés interdisant la circulation des véhicules légers au niveau de Lamballe jusqu’au lendemain matin; interdisant la circulation des poids lourds sur l’ensemble du département et commandant la fermeture des établissements scolaires jeudi 2, puis vendredi 3 décembre.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, Lamballe a, de nouveau, servi un dîner à une cinquantaine de chauffeurs routiers stationnés aux abords de la RN12 et hébergé une dizaine d’entre eux.
A Saint-Brieuc, la ville et la Croix Rouge ont accueilli une trentaine de personnes, mercredi et jeudi, dans une salle municipale.

Cet article est en relation avec le dossier

3 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Après le sauvetage des «Naufragés de la RN 12», le maire de Lamballe se fâche

Votre e-mail ne sera pas publié

jos

04/12/2010 12h44

Je suis un des « naufragés » de la RN12 dans la nuit de mercredi à jeudi avec femme et enfant. Je tiens à remercier Mr Cauret Maire de Lamballe qui nous a lui même conduit chez une personne pour nous heberger(à 5h du matin). Je comprends sa colère et je viens lui déclarer mon soutien. Aussi « nous » remercions toutes les personnes qui nous ont accueilli avec le sourire et le café chaud…Bravo à tous et je ne manquerais pas de venir vous saluer un de ces jours à Lamballe, puisque je demeure à 20Km.
Mes Salutations respectueuses et Bonnes Fêtes à tous.
JM

STEVEN

06/12/2010 08h59

Le maire s’est formidablement bien débrouillé pour organiser le sauvetage : c’est la preuve qu’il en est capable et que ce n’est pas le travail de l’Etat de tout faire !

ssrw38

06/12/2010 11h41

Oui il a su faire face
Mais était ce a lui de le faire
Une très petite commune de campagne un jour où l’autre se trouvera face à ce problème parce que un axe important traverse son terrotoire et sera incapable faute de moyen humains, physique (pas de local ,aps de commerce) ou financier pour y répondre. Qu’arrivera t il aux automobilsites bloqués ? Faudra t il attendre quelques décès dus au froid ou à la faim dans des voitures bloqués pour que l’on prenne conscience au plus haut niveau ?

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement