Biodiversité

La prairie humide, un incontournable pour la restauration de la biodiversité

| Mis à jour le 20/03/2018
Par • Club : Club Techni.Cités
Sources : Technicités 

wikimedia_commons_auteur_Willow

Le parc naturel régional de la vallée de Chevreuse s’est lancé depuis plusieurs années dans une démarche de restauration de prairies humides sur son territoire. Une initiative payante sur le plan écologique.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

cet article fait partie du dossier

Zones humides : vers une réhabilitation sur le long cours

Les prairies abritent une faune et une flore naturelle remarquables, et elles présentent un réel apport sur le plan hydrographique, ainsi qu’en matière de dépollution des sols. Des arguments qui ont su convaincre le parc naturel régional (PNR) de la Haute Vallée de Chevreuse : la végétation de prairie recouvre aujourd’hui 6,5 % de son territoire, contre 2 % en moyenne régionale.

Un résultat obtenu grâce à une politique volontariste de restauration : dès 1994, la prairie humide de la Gravelle a été réhabilitée grâce à l’acquisition par le syndicat mixte d’un cheptel équin-bovin de race rustique ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Références

Fiche technique

  • Maîtrise d’ouvrage : PNR de la Haute Vallée de Chevreuse.
  • Foncier : État-GIP de Port-Royal des Champs (2 ha), département des Yvelines (3,5 ha).
  • Budget : 160 000 euros HT.
  • Cofinancement : PNR de la Haute Vallée de Chevreuse, conseil régional d’Ile-de-France, conseil départemental des Yvelines, agence de l’eau Seine-Normandie.
  • Durée des travaux : 4 mois.
  • Prestataire : SARL Environnement Forêts.
  • Partenaires techniques : Ferme d’élevage de la Grand’Maison, élevage de poneys (en cours de sélection).
  • Contact : Alexandre Mari, chargé de mission agriculture durable au parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse, 01 30 52 09 09, a.mari@parc-naturel-chevreuse.fr
Dossier
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Petites lignes : les régions Centre Val de Loire et Grand Est ouvrent la voie

    Le gouvernement a annoncé avec les régions Centre Val de Loire et Grand Est les deux premiers plans d'actions locaux de relance des petites lignes ferroviaires. Il a également publié une version très expurgée du tant attendu rapport Philizot, sans toutefois ...

  • Comment Bordeaux va lancer son premier RER

    Bordeaux Métropole, la Région Nouvelle-Aquitaine et SNCF Réseau travaillent de concert pour mettre sur les voies un RER métropolitain fin 2020. Chargé de désengorger le trafic routier, ce mode de transport s’appuiera d’abord sur les infrastructures déjà ...

  • Le plan « climat », cheval de Troie pour agir sur la biodiversité

    La biodiversité n’est pas encore aussi reconnue que le climat dans les politiques locales, mais le rôle de la nature dans l’atténuation du changement climatique lui donne un atout. Troisième volet de notre dossier consacré à la biodiversité. ...

  • Votre actu juridique du 14 au 20 février 2020

    Notre sélection de textes officiels, jurisprudence et réponses ministérielles intéressant les cadres de la filière technique, publiées par le Club Techni.Cités et sur Lagazette.fr entre le 14 et le 20 février 2020. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP