logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/498869/23-des-francais-lisent-en-bibliotheque/

LECTURE PUBLIQUE
23% des Français lisent en bibliothèque
Hélène Girard | France | Publié le 03/04/2017 | Mis à jour le 07/04/2017

Pour sa seconde édition, l’étude bisannuelle d'Ipsos « Les Français et la lecture », réalisée pour le compte du Centre national du livre (CNL), passe à la loupe les habitudes des lecteurs. Ces données chiffrées constituent une mine de renseignements pour les bibliothécaires.

lecture-lire-magazine-lunettes-UNE

Le Centre national du livre [1] (CNL) a publié le 21 mars 2017 les résultats de l’étude bisannuelle qu’il commande à l’institut de sondage Ipsos sur « les Français et la lecture [2] » . Une périodicité qui permet de suivre de près les évolutions des habitudes des lecteurs.

45% des Français empruntent des livres en bibliothèque

Selon cette enquête, 17% des Français déclarent emprunter « souvent » des livres en bibliothèque ; 13% disent le faire « de temps en temps » ; et 15% « rarement ». Soit un total de 45% de Français emprunteurs à des degrés divers. Ce taux reste identique à celui de l’enquête précédente [3] réalisée en 2015. Les 15-24 ans sont les plus gros emprunteurs (35%), devant les 25-34 ans (21%). De même, les femmes (36%) empruntent plus souvent que les hommes (23%).

Source : Les Français et la lecture, Ipsos-CNL, mars 2017

Source : Les Français et la lecture, Ipsos-CNL, mars 2017

 

70% des lecteurs veulent posséder leurs livres

Ipsos a demandé aux lecteurs qui ne fréquentent pas les bibliothèques pourquoi ils faisaient le choix d’acheter leurs lectures. 70% déclarent préférer posséder leurs livres. Autres motivations : 34% n’empruntent pas à la bibliothèque parce qu’ils n’y trouvent pas ce qu’ils cherchent ; 27% trouvent la durée de prêt trop courte.

Par ailleurs, les auteurs de l’enquête estiment que « le développement de l’offre de livres numériques en bibliothèque semble avoir été perçu, puisque qu’aujourd’hui seulement 5 % des non emprunteurs regrettent que les bibliothèques ne proposent pas de livres numériques », soit une baisse de 3 points en 2 ans.

La bibliothèque, troisième lieu de lecture

On apprend que le domicile (ou tout autre lieu privé) et les transports constituent les deux premiers lieux de lecture (respectivement 95 et 61 % des réponses). Cependant, la bibliothèque arrive en 3ème position avec 23% de réponse (NB : les réponses peuvent se cumuler). Pour 32% des personnes interrogées, elle représente le moyen de se procurer des livres, contre 29% en 2015.

©CC0

©CC0

Nette progression de la lecture numérique

Autre enseignement d’importance : la lecture numérique a fortement progressé entre 2015 et 2017. 24% des personnes interrogées lisent des ouvrages dématérialisés, contre 19% en 2015. Les 15-44 ans sont les plus gros consommateurs de ressources numériques (32% des lecteurs) ; les plus de 45 ans les moins friands (16%).

Cependant, de fortes évolutions se sont fait jour en 2 ans : le livre numérique a progressé de 8% chez les femmes (de 14 à 22%), et 7% chez les plus de 65% (de 8 à 15%). « Les lecteurs de livres numériques se sont considérablement féminisés. Le lectorat du livre numérique est aujourd’hui composé d’autant d’hommes que de femmes, et comme en 2015, il est plutôt jeune, diplômé et CSP+ », détaillent les auteurs de l’étude.

©CC0 via Pixabay

©CC0 via Pixabay

Prédominance de l’influence familiale

Ipsos met aussi au jour l’influence déterminante des pratiques des parents : 20% des Français dont les parents ne lisaient jamais de livres sont aujourd’hui non lecteurs ; 36% des Français dont les parents lisaient souvent des livres sont aujourd’hui de grands lecteurs. Dans le détail, on apprend que 20% des personnes interrogées allaient à la bibliothèque ou dans les librairies avec leurs parents : elles représentent aujourd’hui 41% des gros lecteurs.

La loi sur le prix unique du livre mal connue

Contre toute attente, la loi sur le prix unique du livre (loi du 10 août 1981 [6] relative au prix du livre) continue de pâtir d’une « méconnaissance persistante », puisque « 32 % des non-acheteurs en librairies pensent que les livres y sont plus chers qu’ailleurs ».

CHIFFRES CLES

  • 45% des Français empruntent des livres en bibliothèque
  • 24% lisent des ouvrages numériques
  • 3ème lieu pour lire : la bibliothèque

(Source : Les Français et la lecture, Ipsos-CNL, mars 2017)


POUR ALLER PLUS LOIN