logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/498701/le-marche-de-la-dette-des-collectivites-en-pleine-recomposition/

OBSERVATOIRE DE LA DETTE FINANCE ACTIVE 2017 (2/2)
Le marché de la dette des collectivités en pleine recomposition
Cédric Néau | A la Une finances | Actu experts finances | France | Infographies finances | Publié le 05/04/2017 | Mis à jour le 10/04/2017

L’encours de dette progresse toujours dans un marché hyperconcurrentiel, dont le leader, BPCE, est de plus en plus menacé par le couple La Banque postale - Sfil. Une situation paradoxale, alors que les investissements chutent depuis trois ans ? A voir.

Qu’il traite de nouveaux emprunts contractés l’an dernier (le « flux ») ou d’encours de dette (stock « acquis » par les opérateurs financiers), le marché de la dette à long terme des collectivités locales est en train de changer de visage. Selon le dernier observatoire de la dette locale élaboré par le cabinet spécialisé Finance Active, auprès de ses 1 300 clients, le groupe BPCE, qui réunit la Caisse d’épargne et la Banque populaire, pourrait voir son leadership historique contesté par le couple La Banque postale-Sfil (Société de financement local).

Observatoire Finance Active 2017 : La Banque postale-Sfil devient le premier prêteur des collectivités

Déjà premier prêteur des nouveaux contrats auprès des collectivités en 2016 tous opérateurs confondus – bancaires comme alternatifs ...

CHIFFRES CLES

  • 2,52 % : c’est le taux moyen de la dette des collectivités. Parallèlement, le taux Etat français à 10 ans a chuté à 0,1 % fin juillet 2016, avant de remonter aux alentours de 1 % depuis le début de l’année, tandis que l’Euribor 3 mois nage toujours en sous-marin entre 0 et - 1 % depuis décembre 2015. Les analystes ne parient pas sur une montée significative des taux, malgré un relèvement d’un quart de point de la Banque centrale européenne (FED) le 15 mars dernier.


POUR ALLER PLUS LOIN