Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Elections

Les tribunes des élus d’opposition en période électorale

Publié le 03/04/2017 • Par Auteur associé • dans : Analyses juridiques, Dossiers juridiques, France

3D conference table
Fotolia
La loi « démocratie de proximité » a donné naissance, avec la reconnaissance du droit à un espace d'expression pour les élus de l'opposition, à une liberté fondamentale. Cette liberté fondamentale ne laisse aux maires, présidents d'EPCI, de conseils départementaux et régionaux, qu'un pouvoir de contrôle très restreint du contenu des tribunes libres. L'exécutif, en tant que directeur de publication, peut faire obstacle à la parution d'une tribune revêtant un caractère outrageant, diffamatoire ou injurieux manifeste.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Nadia Benayed ; Jean-Louis Vasseur

avocate senior référente au cabinet Seban et associés ; avocat associé au cabinet Seban et associés

Cet article fait partie du dossier

Municipales 2020 : les règles à suivre

Voici quinze ans que la loi « démocratie de proximité » du 27 février 2002 a organisé, au profit des élus d’opposition, un droit d’expression dans les supports d’information des collectivités territoriales, des communes, des départements et des régions. Ces collectivités mettent ces dispositions en œuvre dans le cadre d’une jurisprudence qui n’a cessé d’en modifier l’interprétation. En période pré-électorale, ces mesures peuvent être, parfois, une occasion à saisir pour s’exprimer dans un registre électoral. Quelle attitude peuvent adopter les collectivités, et notamment les maires, les présidents d’établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) ou de conseils départementaux et régionaux ? Sont-ils en mesure de refuser de ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Domaines juridiques

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les tribunes des élus d’opposition en période électorale

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement