logo
DOSSIER : La République des consultants
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/498018/les-consultants-acteurs-incontournables-des-politiques-publiques/

POLITIQUES PUBLIQUES
Les consultants, acteurs incontournables des politiques publiques
Delphine Gerbeau | Dossiers d'actualité | France | Publié le 31/03/2017

Accompagnateurs, tiers passeurs, conseils, regards extérieurs... Les consultants s'assignent des rôles divers auprès des collectivités locales. Ils sont devenus des figures prépondérantes dans la mise en œuvre des politiques publiques. Notre infographie montre leur poids dans les différents marchés du conseil.

consultants

Apparus auprès des collectivités dans les années 1980, à la suite de la décentralisation, notamment dans le secteur de la communication, les consultants et conseils sont désormais présents dans tous les domaines de l’action publique locale. Face aux tensions financières qui amènent à limiter les recrutements en interne, aux réformes importantes issues des lois « Notre », « Maptam », « Alur », etc. à mettre en œuvre rapidement, et à des textes de plus en plus complexes à appliquer, les collectivités y recourent aujourd’hui davantage.

Ils sont généralement sollicités pour deux grands types de missions : des études, d’une part, et des prestations plus floues de conseil d’autre part, souvent désignées sous le terme d’« assistance à maîtrise d’ouvrage », que les consultants vont pouvoir remodeler à leur sauce.

« Le marché des consultants est hétérogène et hiérarchisé, explique Stéphane Cadiou, maître de conférences en sciences politiques à l’université de Saint-Etienne. On trouve d’un côté de grandes multinationales aux prestations très standardisées, et de l’autre, une foule de petites structures indépendantes, parfois précaires, qui interviennent très localement et peuvent aussi contribuer à une certaine standardisation de l’action publique pour des motifs économiques. »

Un rôle de passeur ou de relais des expériences

« Les consultants se placent souvent sur un registre procédural, ils disent qu’ils apportent une méthode. C’est aussi une façon de ne pas effrayer, d’indiquer que les élus restent décisionnaires. Mais l’analyse des politiques publiques montre que les outils formatent les besoins et amènent à une forme de standardisation », juge Stéphane Cadiou.

Certains consultants interviennent par ailleurs tant du côté des services de l’Etat que des collectivités locales, contribuant parfois à façonner des textes qu’ils vont ensuite aider à mettre en œuvre auprès des collectivités locales. Ils revendiquent ainsi un rôle de passeur ou de relais des expériences des collectivités auprès de l’Etat. Ce qui n’est pas sans poser des problèmes de distorsion de concurrence sur le marché des prestations de services.

Peut-on donc aujourd’hui parler de « consultocratie » ? Stéphane Cadiou modère : « Différentes études montrent que certains secteurs résistent, il n’y a pas de logique implacable. En urbanisme, par exemple, les organismes publics et parapublics sont très présents. Et il ne faut pas oublier que c’est l’Etat qui a créé cette situation, en se retirant de l’ingénierie publique, en fermant certains services publics. »

Les marchés des consultants auprès des collectivités territoriales

Infographie : Pascale Distel, La Gazette [1]

Cliquez sur l’image pour l’agrandir. Infographie : Pascale Distel, La Gazette.

POUR ALLER PLUS LOIN