logo
DOSSIER : Politiques culturelles : les mutations économiques ont commencé
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/495427/la-question-de-lentrepreneuriat-culturel-est-devenue-incontournable/

POLITIQUES CULTURELLES
« La question de l’entrepreneuriat culturel est devenue incontournable »
Hélène Girard | France | Publié le 10/05/2017 | Mis à jour le 11/05/2017

Le chercheur en socioéconomie de la culture Philippe Henry plaide pour un nouveau modèle économique, reposant sur une logique d’intérêts partagés et de devoirs coopératifs. Il invite les pouvoirs publics et les acteurs des secteurs artistiques et culturels à revisiter leur conception de l'entrepreneuriat.

Pour le chercheur en socioéconomie de la culture Philippe Henry (1), les collectivités, l’Etat et l’ensemble des acteurs culturels doivent promouvoir un nouveau modèle  économique dans le secteur culturel. Pour Lagazette.fr, il explique pourquoi une telle démarche s’impose, quels en sont les enjeux, et il en esquisse les modalités concrètes.

Vous appelez les acteurs culturels à réfléchir à un nouveau modèle économique. Pourquoi ?

Nous sommes aujourd’hui face à une profusion artistique et culturelle, avec des phénomènes de concentration de leur valorisation symbolique et économique sur un petit nombre de propositions, avec une concentration induite des pouvoirs et des ressources. Cela conduit à une sélectivité très forte et au poids de plus en plus décisif du maillon intermédiaire de la distribution.

Cette diversité, qui devient hétérogénéité territoriale, sociale, économique, esthétique, ne génère pas spontanément l’inclusivité culturelle attendue. Elle conduit même à des replis sur soi et des oppositions. Le fonctionnement de l’économie de la culture  nous montre d’abord une situation faite  de sélections et de différenciations conduisant à des phénomènes de ségrégation et de hiérarchisation.

Il  va falloir raisonner  pour la culture comme pour les autres domaines : se demander quelles sont les inégalités sociales, sectorielles, économiques, sur tel ou tel territoire, quelles sont les priorités pour rééquilibrer les choses.

Comment expliquer cette situation ?

Si on regarde les politiques publiques  au cours des dernières décennies, on constate qu’elles ont été, dans le domaine artistique et culturel, essentiellement centrées sur l’aide à la production de l’offre et sur le soutien à la diffusion. C’est ce modèle-là qui est à revoir. Car il favorise la fragmentation de ...

POUR ALLER PLUS LOIN