Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

[INTERVIEW] Finances locales

« Les communes touchent 45 % de subventions en plus si elles sont liées à un ministre »

Publié le 16/03/2017 • Par Pierre Cheminade • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

Brice Fabre et Marc Sangnier
Brice Fabre et Marc Sangnier Fabre / Sangnier
Une étude menée par deux économistes de l'Ecole d'économie de Paris et de l'université d'Aix-Marseille, Brice Fabre et Marc Sangnier, montre que les communes comptant ou ayant un compté un ministre au sein de leur équipe municipale ou de leur conseil municipal bénéficient de davantage de subventions d'équipements accordées par l'Etat. Un phénomène très net - une hausse moyenne de 45 % - qui peut s'expliquer autant par des intérêts purement électoraux que par une asymétrie d'informations. Entretien.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Quels sont les principaux enseignements de vos travaux ?

Brice Fabre : Il apparaît clairement que l’allocation de ces subventions d’investissement, dont le montant est loin d’être négligeable, est liée à certains réseaux politiques et/ou administratifs. Ainsi, si l’équipe ou le conseil municipal d’une commune compte ou a compté un ministre, ces subventions sont en moyenne 45 % plus élevées que pour les autres communes, y compris les villes immédiatement voisines. A noter que s’il y a bien un lien direct avec le parcours politique du ministre, il n’y en a pas avec sa vie privée : la commune de naissance ou d’enfance d’un ministre n’est pas plus favorisée qu’une autre.

Enfin, il y a également un effet de persistance assez marqué qui ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite
1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Les communes touchent 45 % de subventions en plus si elles sont liées à un ministre »

Votre e-mail ne sera pas publié

mac

17/03/2017 09h33

Etape suivante : faire la même étude avec les parlementaires, où l’on constatera probablement les mêmes résultats.
Au delà des causes évoquées (l’asymétrie d’information est une réalité), n’omettons pas l’influence directe des élus de haut niveau sur les services de l’Etat. il est curieux de constater à quel point des dossiers dont la pertinence est discutable sont financés pour les parlementaires et les amis des parlementaires après un déjeuner avec le préfet. Il est urgent de mettre fin à la politisation de l’Administration et de revenir à une saine « neutralité » un peu trop oubliée.

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement