Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budgets 2017

L’agglomération de Vichy peine à boucler son budget

Publié le 15/03/2017 • Par Claire Chevrier • dans : A la Une finances, Actu experts finances

Mairie de Vichy
Mairie de Vichy Rouveure Hervé Fotolia
Depuis plusieurs années, la situation financière de l'intercommunalité est difficile. L'effondrement des dotations conjugué à une forte hausse de sa contribution au FPIC ont eu raison de son épargne. Après avoir optimisé son organisation interne, elle s'apprête à réduire le périmètre de certains services proposés à la population.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« La baisse des dotations nous tue ! Notre DGF a chuté de 3 millions d’euros en trois ans dont près de 2 millions en 2016. Pour 2017, nous tablons sur une réduction de 800 000 à 900 000 euros. Heureusement que les intercommunalités, cette année, voient la baisse de leurs dotations divisée par deux, sinon je ne sais pas comment nous aurions pu trouver l’équilibre », explique Yvonic Ramis, DGS de l’agglomération de Vichy (38 communes, 84 000 hab.).

En parallèle, sa contribution au FPIC, elle, a bondi en 2016 de 60 % pour atteindre 500 000 euros. « Nous sommes contributeur du FPIC car nous sommes un peu plus riches que la moyenne nationale. Nous avons l’impression d’être la classe moyenne de l’intercommunalité : nous payons tout et nous ne bénéficions pas de grand chose », résume Yvonic Ramis. Pour 2017, cependant, à la suite de sa fusion avec la communauté de communes de la Montagne Bourbonnaise (15 communes, 6 500 hab.), la nouvelle communauté espère voir cette contribution baisser.

Placée depuis une dizaine d’année dans le réseau d’alerte de la DGFIP, l’agglomération a beaucoup investi et investit encore malgré la précarité de sa ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec les dossiers

Contenu Premium

Baisse des dotations : des communes tirent leur épingle du jeu

DGF négative : double peine ou mesure d’équité ?

DGF négative : 38 millions d’euros prélevés sur la fiscalité locale en 2016

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’agglomération de Vichy peine à boucler son budget

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement