logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/493102/tres-haut-debit-la-loire-investit-280-millions-deuros-dans-son-reseau-dinitiative-publique/

Très haut débit : la Loire investit 280 millions d’euros dans son réseau d’initiative publique
Claire Chevrier | A la Une finances | Actu experts finances | Bonnes pratiques finances | Publié le 06/03/2017

Le Syndicat intercommunal d'énergies du département de la Loire (SIEL 42) a choisi de construire lui-même le réseau fibre optique qui desservira le territoire. Ensuite, il le louera à un fermier. Une telle opération nécessite un montage financier scrupuleux, sachant que le syndicat empruntera 72 millions d'euros sur 5 ans et les EPCI membres plus de 80 millions d'euros. Retour sur expérience, à presque mi-parcours.

« Actuellement, nous sommes dans une période très favorable pour disposer de liquidités. Nous n’avons aucun souci pour emprunter auprès des banques sur 30 ans », se réjouit Olivier Neff, directeur financier du SIEL 42, qui doit emprunter 72 millions d’ici à 2021.
Son syndicat a en effet la charge de construire un réseau de 10 500 kilomètres de fibre optique qui permettra d’apporter le très haut débit (THD) à environ 172 000 particuliers, entreprises, associations… Le coût total, hors raccordement du réseau, est de 280 millions d’euros (310 millions en comptant le raccordement des prises à la fibre).

« Nous avons retenu la solution d’un affermage sur 15 ans en 2012 car, en déployant nous-même le réseau, nous en maîtrisons le rythme de déploiement », explique ...

POUR ALLER PLUS LOIN