Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Santé

Le secret médical, entre relativisation et protection

Publié le 02/11/2018 • Par Samuel Dyens • dans : A la Une santé social, Analyses santé social

Longtemps considérés – souvent à tort – comme absolus dans l’inconscient collectif ou au sein de communautés professionnelles, le secret de la confession, le secret professionnel de l’avocat et le secret médical connaissent, pour les deux derniers particulièrement, de nombreuses remises en question, voire remises en cause qui peuvent être de nature à rompre le lien de confiance entre l’individu et le destinataire-détenteur du secret. Devant les récentes évolutions en la matière, et notamment la loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016, un retour sur le secret médical s’impose.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Trois facteurs principaux justifient des atteintes portées au secret professionnel. Derrière leur « incontestabilité », il convient de bien en mesurer les conséquences. L’efficacité sécuritaire dans le contexte que l’on connaît depuis les premiers attentats conduit à une relativisation des secrets professionnels.

Notre sujet n’échappe pas à la recherche toujours plus approfondie de transparence de la vie publique qui devient transparence des individus et de leur situation personnelle (déclarations d’intérêts, de situation patrimoniale), jusqu’à la justification de la rupture du principe de confidentialité (lanceur d’alerte).

Personnes vulnérables

La protection des personnes vulnérables continue de jouer un rôle important dans les aménagements voire les dérogations au secret professionnel. De ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le secret médical, entre relativisation et protection

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement