logo
DOSSIER : Sécurité informatique : comment se protéger ?
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/491519/quelles-solutions-mettre-en-place-pour-une-securite-informatique-accrue/

Quelles solutions mettre en place pour une sécurité informatique accrue ?
Pierre-Alexandre Conte | Dossiers d'actualité | France | Publié le 23/02/2017

Il existe différentes méthodes permettant aux collectivités territoriales de faire face à la cybercriminalité : la formation pour éviter la faille humaine, la mutualisation pour partager savoirs et ressources, et des solutions avancées qui aident à protéger ses données.

Lorsqu’on les interroge sur la cybersécurité, nombreuses sont les collectivités territoriales qui nient encore l’importance du sujet. A l’inverse, certaines d’entre elles ont parfaitement conscience des enjeux, mais se montrent fatalistes au regard de la fréquence accrue des attaques, année après année. Pourtant, il existe de nombreuses solutions permettant de réduire nettement les risques, y compris pour les communes les plus modestes.

A travers son référentiel général de sécurité (RGS), l’Anssi a fixé un cadre réglementaire « permettant d’instaurer la confiance dans les échanges au sein de l’administration et avec les citoyens ». S’y conformer est aujourd’hui une nécessité pour les collectivités. L’agence a commencé à envoyer, à la fin de l’année 2015, un agent dans chacune des treize régions, pour gagner en proximité.

Plus simplement, un guide contenant 42 règles d’hygiène informatique a été publié le 23 janvier 2017. « Le respect d’un certain nombre de règles couvre 80 % des risques, explique Guy Flament, référent de l’Anssi dans la région Nouvelle Aquitaine. Et là, on ne parle même pas ...

REFERENCES


CHIFFRES CLES

9
C'est le nombre d'étapes que contient le guide d'homologation des systèmes d'information produit par l'Anssi à destination des collectivités territoriales. Le tout se présente sous forme de questions qui permettent à l'Agence d'émettre un avis, dans le but de faire prendre conscience du danger encouru et de trouver un équilibre entre risques et coûts de sécurisation.


POUR ALLER PLUS LOIN