Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

Comment La Poste et les maires ont recollé les morceaux

Publié le 24/02/2017 • Par Pablo Aiquel • dans : A la une, France

Bureau de poste moderne extérieur
Gazette
Le quatrième contrat de présence postale territoriale, signé en janvier, est celui de la maturité. Après les jacqueries des années 2000, les maires et La Poste rétablissent un partenariat empreint de pragmatisme et de respect mutuel.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Mon premier contact avec La Poste en tant qu’élu, c’était il y a vingt-sept ans. J’étais maire depuis un an et le directeur départemental est venu m’annoncer qu’il allait fermer le bureau du village. Je l’ai mis à la porte. Puis, avec 90 maires, nous sommes allés le coincer à Châteauroux. »

Les souvenirs de Vanik Berberian, président de l’Association des maires ruraux de France (AMRF) restent vivaces : « C’était la guerre des tranchées, une relation conflictuelle. » Mais aujourd’hui, il ne tarit pas d’éloges : « La méthode de La Poste est exemplaire, elle a ouvert son champ de responsabilité aux autres acteurs. » En quoi consiste ce modèle que le président de l’AMRF propose de dupliquer dans d’autres secteurs ?

Il y a de l’argent, certes. Un fonds de péréquation, doté de 174 millions ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Comment La Poste et les maires ont recollé les morceaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement