Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Social

Accompagner les précaires pour une fin de vie dans la dignité

Publié le 26/10/2018 • Par Nathalie Levray • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

PROSP_Dessin-Pascal-Gros_155 Ne pas utiliser pour un autre article
D.R.
La question de la fin de vie des personnes précaires place le système de santé et le secteur social et médico-social face à leurs limites. En attendant l’adaptation des structures d’hébergement, la formation croisée des professionnels et la coordination des actions, les intervenants créent des pratiques et des réseaux informels pour offrir un parcours digne jusqu’à la mort.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

«Phase avancée ou terminale d’une affection grave et incurable », la fin de vie est un enjeu de santé publique pris en compte par le système sanitaire, social et médico-social depuis 1999. Pourtant, le Comité consultatif national d’éthique (avis du 25 septembre 2018) « insiste sur l’impérieuse nécessité que soit mieux connue, mieux appliquée et mieux respectée ».

Bien que garanti à toute personne proche de la mort, l’accès aux soins palliatifs à l’hôpital, en institution ou à domicile est mal assuré. Malgré trois plans nationaux (1999, 2002 et 2008), 56 % des patients décédés à l’hôpital n’ont reçu aucun soin palliatif en 2016 alors qu’ils en avaient besoin. La culture palliative est insuffisamment présente dans les établissements pour personnes âgées dépendantes.

Si le projet ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Accompagner les précaires pour une fin de vie dans la dignité

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement