Espaces verts

Interdiction des pesticides : «on a changé de compétences et de métier»

| Mis à jour le 16/02/2017
Par • Club : Club Techni.Cités

Festival international des jardins du 25 avril 2014 au 02 novembre 2014. Jardin 7 : Le Jardin mis en Boîte. France.

Flickr / cc by Daniel Jolivet

Lors du lancement de la nouvelle campagne « zéro pesticides » du ministère, elle était dans toutes les bouches. Obligatoire pour les collectivités depuis le 1er janvier 2017, l'interdiction des pesticides dans les espaces publics pose encore des interrogations sur le plan opérationnel. Le ministère vient de sortir un guide destiné aux collectivités, afin de les accompagner dans cette nouvelle étape.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

cet article fait partie du dossier

En route vers le "zéro phyto"

C’est acté depuis le 1er janvier 2017 : les collectivités ne peuvent plus utiliser de pesticides pour l’entretien des espaces verts, des forêts, des voiries et des promenades accessibles au public. Seuls les produits à faible risques et utilisables en agriculture biologique peuvent être utilisés pour entretenir les espaces publics.

Pour les collectivités, c’est un bouleversement, et une aussi nouvelle culture à construire. « Nous avons changé de compétences et de métiers », assure Marc Champault, responsable des espaces publics à Fontainebleau (Seine-et-Marne), venu témoigner pour le lancement de la nouvelle campagne « Zéro pesticides » lancée par le ministère de l’Environnement. Arrêt des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts dès 2009, pour la voirie en 2010 et enfin pour le cimetière municipal en 2011… Fontainebleau fait partie des précurseurs dans le domaine. « Nous avons travaillé avec l’ensemble des acteurs, élus, personnel de terrain ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Dossier
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Canicule : les villes contre-attaquent

    Après une première vague de chaleur étouffante fin juin, un nouvel épisode caniculaire a fait son apparition avec un flux d’air chaud en provenance de la péninsule ibérique. Face à ce pic caniculaire, les villes peuvent agir pour accompagner, entre autres, les ...

  • Gérer les boues d’épuration à l’échelle d’un territoire

    Rennes Métropole est un territoire dynamique où la production de boues d’épuration ne cesse d’augmenter. Or, l’essentiel des capacités d’épandage est mobilisé par l’activité d’élevage agricole. Concilier développement et limite du territoire, tel ...

  • Après un grand débat réussi sur la transition énergétique, place aux actes !

    Nantes métropole a organisé un grand débat citoyen consacré à la transition énergétique pour construire avec les administrés une stratégie. L’objectif était de mobiliser tous les acteurs de la société civile (citoyens, associations, acteurs ...

  • Comment les collectivités veulent passer au bio et au local

    Dans la restauration collective, l'approvisionnement en bio croît plus vite que le marché. Les acheteurs doivent donc se rendre sur le terrain et multiplier les partenariats pour faire entrer cette offre haut de gamme dans leurs contraintes. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP