logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/487746/la-clientele-municipale-nest-pas-morte-pour-antoine-frerot-pdg-de-veolia/

ENVIRONNEMENT
« La clientèle municipale n’est pas morte », pour Antoine Frérot, PDG de Veolia
Arnaud Garrigues | France | Publié le 03/02/2017 | Mis à jour le 04/02/2017

Si Veolia continue à se diversifier à l'international et auprès de sa clientèle industrielle, les collectivités françaises représentent toujours une part importante de son chiffre d'affaires. Un marché difficile, mais sur lequel le géant de l'environnement compte bien continuer à remporter des contrats, aussi bien dans l'eau, les déchets que dans l'énergie.

L’heure était presque à la pendaison de crémaillère, pour Antoine Frérot, PDG de Veolia, qui réunissait la presse ce jeudi 2 février à Aubervilliers (93), après avoir convié quelques jours plus tôt les élus locaux.

Le géant de l’environnement vient en effet d’emménager dans son nouveau siège, suite à la réorganisation géographique de ses équipes disséminées sur plusieurs sites en Île-de-France. Une opération décidée après la perte de son emblématique contrat de distribution de l’eau à Paris (rive droite) en 2010, avec à la clé, outre une revanche symbolique, une diminution de moitié des loyers payés (1).

C’était aussi le signe de la fin d’une époque, où les grandes entreprises de l’eau aimaient se situer à proximité des lieux emblématiques du ...

CHIFFRES CLES

La France représente désormais 5,6 milliards d'euros, soit 22% de son chiffres d'affaires global. Il se répartit entre l'eau (52%), les déchets (46%) et, plus modestement, l'énergie (2%).

Au niveau mondial, les collectivités représentent 56% de son marché, et l'équilibre entre ses différents secteurs d'activité est sensiblement différent : eau (45%), déchets (35%), énergie (20%).


POUR ALLER PLUS LOIN