Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

La réforme de l’assurance chômage doit activer les dépenses « passives » – Olivier Dupuis, secrétaire général de la Fédération des entreprises d’insertion

Publié le 10/09/2018 • Par laredaction • dans : A la Une santé social

La fin proclamée de la crise ne signera pas la fin de l’exclusion. Notre société, nos sociétés ont toujours autant de mal à intégrer les plus fragiles. Les entreprises d’insertion vont être plus que jamais utiles dans ce temps de redémarrage de l’économie. Utiles parce qu’elles sont aux avant-postes des compétences en devenir, utiles parce qu’elles sont les seules à savoir combiner insertion dans l’emploi et modèle à faible financement public.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Malgré cela, le budget du ministère de l’Emploi sera en réduction en 2019. Il n’y a pourtant aucune fatalité, ni à l’exclusion ni au développement de réponses efficientes.

L’une des solutions simples se cache derrière « l’activation des dépenses passives », que l’on pourrait traduire par de la solidarité contractuelle avec – en contrepartie de l’aide reçue – une mise en mouvement du bénéficiaire.

Appliqué à l’indemnisation chômage, bien qu’il s’agisse d’une assurance, le principe de conditionnalité est légitime, cela ouvre la possibilité de proposer à une personne indemnisée d’opter pour un contrat à durée déterminée d’insertion, qui se finance avec le fléchage de cette indemnité vers les entreprises d’insertion.

Pour que la relation de l’entreprise d’insertion et de celui devenu salarié reste celle du contrat de travail, l’indemnité du bénéficiaire est versée à un tiers, l’Agence de services et de paiement qui est déjà le gestionnaire des financements des entreprises d’insertion, qui opère alors une gestion collective.

Ainsi la réforme annoncée peut ouvrir la possibilité pour des personnes volontaires en situation précaire de recourir à une solution efficace de retour à emploi et à la puissance publique de développer une politique publique de l’emploi sans coût supplémentaire.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Cérémonie de remise des Prix santé et mieux-être au travail 2021

de La Mutuelle Nationale Territoriale - MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La réforme de l’assurance chômage doit activer les dépenses « passives » – Olivier Dupuis, secrétaire général de la Fédération des entreprises d’insertion

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement