Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Smart cities

Financer les villes de demain : un enjeu d’aujourd’hui

Publié le 19/01/2017 • Par Cédric Néau • dans : Actu experts finances, actus experts technique, France

Smart-cities
WavebreakMediaMicro - Fotolia.com
Si les villes intelligentes vont modifier l’offre de service public dans les années à venir, elles vont aussi avoir besoin de repenser le financement de cette offre. Un colloque co-organisé par Fondafip et Science-Po Paris tentait de jeter des pistes de réflexion mardi 17 octobre.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La ville de demain sera numérique, à condition de savoir comment et qui la financera. Si jusqu’à présent les collectivités arbitraient entre l’usager et le contribuable – qu’il soit national ou local – les modes de financement des villes intelligentes s’annoncent plus complexes, mais aussi plus diversifiés.

C’est le constat qu’ont dressé les invités du colloque organisé mardi 17 janvier par Fondafip, la fondation internationale des finances publiques, et la Chaire « Mutation de l’action publique et du droit public » de Sciences Po Paris.

Quel financement pour les smart cities ?

Si l’objectif financier de la numérisation des villes fait consensus –accélérer l’optimisation des dépenses par de nouvelles économies d’échelle et augmenter les recettes fiscales provenant d’entreprises attirées par un environnement idoine – la nature des investissements, leur mode de financement et la gestion financière des collectivités intelligentes posent question.

« L’idée principale est de rendre un meilleur service public, mais on ne sait pas quel sera le temps d’amortissement des investissements ...

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Financer les villes de demain : un enjeu d’aujourd’hui

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement